Banque populaire Occitane : 2,5 Mds € de crédits en 2016

Alain Condaminas, directeur général et André Samier, président de la BPO

La Banque populaire Occitane affiche un résultat net consolidé de 62.5 M€ en 2016 (68 M € en 2015) mais une production historique de nouveaux crédits de 2,5 Mds € liée à des taux d’intérêts toujours bas.

Les taux d’intérêts en baisse depuis plusieurs années, favorables aux remboursements anticipés et aux renégociations de crédits, ont permis à la Banque populaire Occitane, en 2016, de produire un peu plus de 2.5 Mds € de nouveaux crédits, deuxième score de son histoire et de financer 47 000 projets (40 000 en 2015). Cette hausse est portée par le dynamisme des crédits à la consommation 233 M € (+22%) et par la reprise des crédits aux entreprises s’élevant à 1 Md € en progression de 27%. Son encours de crédits s’élève 10,8 Mds € (+4,9%). La production de prêts immobiliers d’1,3 Mds € est, elle, restée stable. L’encours des dépôts de 10,3 Mds € est en augmentation de 6,5 % porté par la hausse de l’épargne liquide et de l’épargne réglementée. Parallèlement les ressources financières s’élèvent à 4,7 Mds € (+1,3%) portées par l’assurance vie.  Du côté des entreprises, la banque a produit 15 M de Prêt Innov & Plus dédiés aux dépenses de compétitivité des entreprises. Sa filiale Multicroissance a, elle, réalisé 6,2 M d’investissements ( 2 M de plus qu’en 2015) et 7 M de bénéfices, l’an dernier. Elle gère le portefeuille de 51 entreprises (Mécanumérique, FHM…) pour un total de 57 M€.

Mais ces performances financières satisfaisantes ne permettent pas à la BPO d’atteindre les niveaux de productivité et de rentabilité de 2015. La BPO totalise un produit net bancaire de 355 M€ (- 5,7%) et un résultat net consolidé de 62,5 M€ ( -8%). «  Nos résultats globaux sont en retrait car le taux de rendement de crédit est lié aux taux durablement bas. Mais nous sommes satisfaits car cette production historique de nouveaux crédits nous permet de mettre des fonds propres de côté, souligne Alain Condaminas, son directeur général.  Notre ratio de solvabilité avoisine les 20%, ce qui nous confère la possibilité de faire du crédit sans compter, une bonne nouvelle pour la banque et ses clients. » Et 2017, s’annonce comme une année à nouveau record côté crédits. «  840 M€ de crédits débloqués au premier trimestre. »

En 2017, la banque souhaite renforcer son rôle de financeur de l’économie régionale et maintenir ses actions sociétales (environ 700 partenariats sur la région).

Elle prévoit également de continuer à monter en compétence son personnel, de recruter 50 à 70 personnes en CDI et d’ouvrir un Cluster avant l’été pour travailler avec ses partenaires sur la sécurité informatique.