Innovation : transformer l’effervescence en projet entrepreneurial durable

ISP System à Vic-Bigorre

L’effervescence autour de  l’innovation n’a jamais été aussi riche et diversifiée. Il y a un mois, une centaine d’entreprises d’Occitanie avait fait le déplacement au CES de Las Vegas. Dans les entreprises, les labs se sont multipliés souvent en mode open, bousculant les habitudes, accueillant les projets des salariés, des partenaires extérieurs, des startups. Les exemples abondent en Occitanie. Et pas seulement dans la filière aéronautique et spatiale et systèmes embarqués ou l’IoT mais aussi dans la santé, le monde agricole avec de nouvelles coopératives qui créent leur département R & D, dans  les universités et grandes écoles. La French Tech est bien représentée. Toulouse est devenue la 1ère métropole, après Paris, pour la création d'emplois dans les start-up avec une douzaine de lauréats Pass French Tech. Montpellier est aussi très dynamique historiquement dans le digital et la santé. La multiplication des structures publiques et privés autour de l’innovation est aussi impressionnante. Sur la seule agglomération toulousaine, 46 entités ont été répertoriées (Incubateur, accélérateur, tiers lieux…). Dans quelques semaines, l’inauguration du B612 marquera le véritable lancement du campus Toulouse Aerospace dédié à l’innovation. L’attribution du prix de l’inventeur de l’année 2017 à un ingénieur toulousain qui a travaillé sur le signal Galileo n’est pas le fruit du hasard. Depuis le 1er janvier 2018, la région Occitanie s’est mise en ordre de bataille avec la création de l’Agence régionale de l’économie et de l’innovation, unifiant toutes les structures et modalités de soutien.