NUMERIQUE : Business Le@d exploite tous les appels entrants



Yannick Fauchille et Bernard de Laforcade :
 Comment exploiter à 100% tous les appels entrants ?
Yannick Fauchille, 47 ans, était directeur adjoint de 02Pub, la régie de publicité de la Dépêche du Midi et Bernard de Laforcade, 50 ans, manageait une concession automobile du groupe Faurie à Montauban. Ils ont tous les deux démissionné de leurs postes il y a un an pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale en créant Business Le@d. A partir du constat qu’un mail sur 2 et un appel téléphonique sur 3 sont sans réponse effective, l’idée est d’exploiter sans perte la totalité des appels entrants.
Via un mail, un appel téléphonique, un SMS…tous les contacts de l’entreprise sont pris en charge par le logiciel instantanément. L’interactivité entre l’entreprise et le prospect est géré en cross canal avec les prises de rendez-vous, les relances et alertes etc…. « On ne perd plus de business. Tout est automatisé, la solution fonctionne 24h sur 24, 7j sur 7 sans limite, nous pouvons traiter jusqu’à 500 000 contacts » explique Yannick Fauchille. C’est une alternative aux calls centers ou un complément, le logiciel sur le web fonctionne en mode Sass en location fixe mensuelle. Il s’interface avec tous les CRM et systèmes d’information et mobiles existant. A l’usage l’expérience est assez impressionnante, voire la démo sur le site www.businesslead.fr. La cible première ce sont les Pme-TPE, les artisans, même si des grandes entreprises ont sollicité Business Le@d. « Nous intéressons toutes les sociétés qui ont un problème avec leurs appels entrants ». Une offre à partir de 50€ d’abonnement mensuel sera mise en place sur le web pour les TPE.  Ouvert à la vente depuis septembre, l’entreprise a recruté ses 18 premiers clients dans le SAV automobile, les Syndics de copropriété….La solution a été développée à partir de 6 logiciels « confiés à plusieurs sociétés différentes » relate Y. Fauchille. Ayant déjà l’expérience de la conduite de projet sur le web comme le basculement sur internet de la cote Argus ou des programmes de fidélisation, «on évite ainsi d’être trop dépendant d’un seul fournisseur ». L’entreprise s’engage à ne pas revendre ses bases de données à des tiers tout en garantissant la confidentialité. « Nous avons investi 100 k€ sur le logiciel, nous n’avons pas de concurrents aujourd’hui sur notre offre ». A terme, Business Le@d prévoit une quinzaine de collaborateurs chargés de clientèle en participant à l’évolution du produit. La profitabilité est attendue début 2015.
 
Chefs d’entreprise dans l’âme
Ils avaient tous les deux des situations professionnelles enviables et une vie familiale bien engagée. Yannick Faucille a quatre enfants dont l’ainé suit des études supérieures. « Nous sommes tous les deux des chefs d’entreprises dans l’âme ». L’idée a germé en février 2013, en juin, il réalise une étude de marché et dans la foulée décide de lancer leur startup en octobre 2013. Lauréat d’Entreprendre Midi-Pyrénées (coaché par M. Perrot, codirigeant d’Annex) et d’Initiatives Haute-Garonne, Yannick et Bernard ont bien l’intention de gagner leur pari.

Diffusé le 07/11/2014 par JL. Bénédini