Benjamin Böhle-Roitelet d’Ekito : « nous sommes dans le faire et produisons des start-up »

Benjamin Böhle-Roitelet, fondateur d'Ekito

 

Ce mathématicien de formation qui a travaillé dans la production musicale a été précurseur sur les tiers-lieux en fondant en 2005 Ekito, une solution « start-up studio » pour adresser l’innovation différemment. Au fil des années, Benjamin Böhle-Roitelet  fait évoluer la prestation de service, imaginant des univers et situations propices à la créativité et facilitatrices pour les porteurs de projets.

Employant une quarantaine de collaborateurs au plus fort de l’activité, la PME installée au cœur de Toulouse a un champ d’intervention étendu.  Elle coproduit des start-up, participe à leur pilotage pour les aider à réussir ; elle peut également être associée à la conception de produits innovants. Des grands comptes et des PME la sollicitent pour changer l’approche et les méthodologies sur l’innovation et son industrialisation ou pour répondre à des enjeux technologiques forts.

Les clients ont la possibilité d’opter pour des « résidences d’accélération », une formule destinée à isoler des équipes dans un cadre géographique et lieu inédit pour travailler en toute concentration sur un produit, projet ou autre thématique. Des territoires ont aussi choisi cette formule pour dynamiser leurs filières, l’Iran l’a opté pour encourager la création de start-up dans les nanotechnologies. La Corse recourt aussi à ce dispositif proposé aux entreprises, collectivités locales et développeurs économiques publics ou privés.

L’organisation du prochain « Failcon »

Autre métier d’Ekito, l’animation. La société réalise des événements sur le thème des technologies et de l’innovation, à la demande des clients mais aussi en propre.