Galya Brovko : premier pas réussi en Arabie Saoudite

Galya Brovko, dirigeante de Tucana Engineering évoque le potentiel de l'Arabie Saoudite

C’est en 2015 lors du déplacement de Manuel Valls en Arabie Saoudite accompagné par un groupe d’entreprises sous l’égide du  Medef International, que la dirigeante de Tucana Engineering, Galya Brovko, prenait les premiers contacts sur place. Deux ans après, Tucana Engineering signait en novembre lors  du Dubaï Air Show, un MoU, un protocole d’accord, avec un important groupe saoudien du secteur aérospatial. Entre-temps, cette entreprise toulousaine démarrait ses activités dans les infrastructures aéroportuaires pour le compte de la GACA, l’équivalent de la DGAC, dans le Geometric Design (conception de pistes..),  pour une douzaine d’aéroports saoudiens.

Deux ans de travail et de nombreux déplacements débouchent sur une percée étonnante dans un pays traditionnellement  fermé à l’extérieur (sauf exceptions pour les entreprises US), à fortiori lorsque c’est une femme qui prospecte. Galya Brovko a su convaincre ses interlocuteurs  tout en profitant d’un changement  profond dans la société saoudienne impulsé depuis un an par le prince héritier Mohammed Ben Salman ou MBS. Ce trentenaire souhaite engager rapidement son  pays dans l’après-pétrole tout en faisant évoluer les règles sociales.  Une des mesures phares a été d’autoriser les femmes à conduire une voiture.  Les  projets économiques sont très très ambitieux à l’image de NEOM.  L’idée est de créer une immense zone économique au Nord-Est du pays sur le bord de la mer Rouge  avec une mégalopole, vitrine mondiale des nouvelles technologies, pour un investissement global de 500 Md$ !