1 million d’euros investis par le public dans le projet des Eoliennes Flottantes du Golfe du Lion

 La mise en service de la ferme est prévue au 1er semestre 2022

Lancée le 22 octobre 2019 par la plateforme Enerfip, la campagne d’investissement participatif voulue par Engie,  le porteur du projet des Eoliennes Flottantes du Golfe du Lion (EFGL) s’est achevée le 31 décembre, le plafond fixé à 1 000 000 d’euros ayant été atteint en moins de deux heures après son ouverture au niveau national.

Le projet prévoit la construction et l’exploitation de 3 éoliennes flottantes de 10 MW, à plus de 16 km au large de Leucate (Aude) et Le Barcarès (Pyrénées-Orientales). Le turbinier MHI Vestas Offshore Wind, un des leaders du marché mondial de l’éolien en mer, fournira sa plus récente turbine, la plus puissante jamais installée sur un flotteur. La mise en service de la ferme est prévue au 1er semestre 2022, pour une durée d’exploitation de 20 ans.

Le succès de cette campagne est fortement lié à la participation des habitants de la région l’Occitanie puisque près de 600 000 €, soit l’objectif fixé pour l’ensemble de la collecte, ont été collectés en Occitanie. Plus de 850 souscripteurs ont participé à cette campagne, parmi lesquels 11 % sont des résidents locaux, et 60 % sont des résidents de la région.

Les sommes investies sous forme d’un prêt seront consacrées au financement de la seconde campagne de mesure du vent en mer actuellement en cours  qui devrait s’achever au début de l’été 2020. Ces mesures du vent permettront notamment d’affiner la future production de la ferme pilote. Toutes les étapes préalables à la construction, qui débutera en 2021, pourront être menées cette année comme prévu.

Le projet de ferme pilote EFGL a été retenu par l’Etat fin 2016 suite à un appel à projets de l’ADEME dans le cadre du programme « Démonstrateurs pour la transition écologique et énergétique » des Investissements d’Avenir. Il est porté par un groupement d’acteurs solides et expérimentés associant Engie, EDPR et la Banque des Territoires.

Les éoliennes seront assemblées sur des structures flottantes en acier, de la technologie WindFloat, déjà testée pendant 5 ans avec succès au stade prototype au large du Portugal. En captant les vents réguliers et soutenus du large, elles couvriront à elles seules les besoins annuels en électricité de plus de 50 000 habitants du littoral, soit l'équivalent de la ville de Narbonne.