3ème ligne du métro de Toulouse. Près de 3  milliards d’euros, le chantier du siècle !

En souterrain sur le tronçon central de la 3ème ligne
Jean-Michel Lattes,président de Tisséo Collectivités
Francis Grass, président de Tisséo Ingénierie

Dans cinq ans, Toulouse mettra en service simultanément la 3ème ligne du Métro ou Toulouse Aerospace Express (TAE), la connexion avec la ligne B et la ligne Express Aéroport. Hors « Grand Paris Express », c’est le plus grand projet de transport collectif sur le territoire équivalent par son ampleur, à la réalisation des deux premières lignes A et B ou d’un grand programme aéronautique...  2,7 milliards d’euros seront engagés par Tisséo Collectivités, le Syndicat mixte des transports en commun.

Les premiers appels d’offres ont été lancés et vont s’étaler sur 2020 et au-delà. On connaîtra au 1er semestre 2020 le constructeur du système de transport à l’issue de la procédure de dialogue compétitif en cours auquel participe 4 candidats, Alstom, Siemens Mobility, CAF avec Thalès et Ansaldo-Hitachi, une première en France avec autant de compétiteurs. Le coup d’envoi du gros des chantiers sera donné en 2021. Mais d’ores et déjà, les entreprises s’y préparent.

 

Application du Small business act

Si les plus grands spécialistes mondiaux spécialisés vont se positionner sur les infrastructures et systèmes, Tisséo Collectivité compte bien emmener dans l’aventure les entreprises régionales. «Pour ce projet hors normes, nous allons reprendre les préconisations de la Charte du SBA, le Small business act lancé par Toulouse Métropole à l’image par exemple de qui a été organisé à l’occasion de la construction du Meet avec  une forte contribution des entreprises locales, avec des lots accessibles à toutes les entreprises » indique Jean-Michel Lattes, président de Tisséo-Collectivité, l’autorité organisatrice des transports en commun, mandaté par les collectivités locales, Toulouse Métropole, le Sicoval, le Muretin Agglo et le Syndicat intercommunal des transports publics de la région toulousaine. La construction des deux précédentes lignes A et B avait eu un gros impact sur la filière BTP locale, certains en ont profité pour grandir. L’interlocuteur des entreprises c’est Tisséo-Ingénierie, la Société publique locale, le « bureau d’études » du projet qui assure la maîtrise d’ouvrage déléguée. Les chantiers des trois projets seront lancés simultanément pour être au rendez-vous de 2025.  Sur les aspects techniques, il n’y a pas vraiment d’inquiétude sur la capacité des entreprises à respecter les délais. Plusieurs tunneliers seront au travail sur différentes portions du trajet de TAE. Pour les lignes A et B, le planning avait été respecté sans déviation.

Les études avant les gros chantiers lancés en 2021

Les cinq groupements de la maîtrise d’œuvre ont été choisi. Ils sont chargés de réaliser les études détaillées, les Dossiers de consultation des entreprises (DCE) et le management des chantiers.