4 entreprises régionales réalisent rapidement un robot désinfectant l’air et les surfaces

Membres du cluster CleanTech Booster dans le Gard, 4 entreprises régionales ont réuni leur savoir-faire pour créer un robot désinfectant l’air ambiant et les surfaces. Cette coalition de PME va s’attaquer  au marché de la désinfection dont la demande est exponentielle, face à  une concurrence des fabricants de robots déjà en place pour l’essentiel d’origine étrangère, européenne et surtout asiatique.

 

«Chacun a apporté sa brique technologique déjà mise au point et  validé donc sans mobiliser du temps en recherche et développement. Le dossier de conception a été démarré et finalisé en avril 2020 suivi par la validation en laboratoire du démonstrateur courant mai pour une industrialisation en juillet » résume David Grand de Sirea, la société tarnaise d’ingénierie électrique basée à Castres qui  participe au projet avec ses partenaires installés dans le Gard, Innowtech et Alfileo  à Nîmes, Fadilec à Laudun-l’Ardoise plus Stérixene de Les Angles, spécialiste français de l’élimination de virus. Innowtech qui intègre la solution,  apporte sa plateforme robotique déjà utilisée en environnement  nucléaire, dans le traitement des eaux usées.

Ce robot  désinfecte à la fois l’air, avec des lampes diffusant une lumière ultraviolette UV  qui détruit les virus, et les surfaces par pulvérisation. Il fonctionne de manière autonome, sans fil en  communiquant avec l’opérateur.  Dans une première phase l’objectif est d’assurer une désinfection de l’air ambiant et des surfaces, sols, murs, équipements, mobiliers, en garantissant la sécurité du personnel médical et des patients, mais aussi dans les sites industriels, les locaux commerciaux et les bureaux exposés. L’usage de cette technologie pourrait ensuite être étendu aux espaces publics, y compris les stations et rames de transport en commun.

Sirea est en charge du dimensionnement des batteries et des systèmes énergétiques  pour donner un maximum d’autonomie au robot avec un module compact limitant l’encombrement et facilitant ses déplacements. Sirea ajoute une option intéressante car la solution désinfectante pourra être fabriquée sur place sans approvisionnement extérieurs. « Nous avons développé un système d’électrolyse d’eau et de sodium pour les pays africains. La solution d’hypochlorite de sodium fabriquée in-situ remplira les 8 litres du réservoir embarqué sur le robot. Ce système a été développé pour rendre l’eau potable. Plusieurs centaines d’exemplaires fonctionnent au Tchad, au Burkina Faso » précise David Grand.

Les 4 partenaires du projet ont proposé cette solution  dans le cadre de deux appels à projets, du ministère des armées, lancé par l’Agence Innovation Défense et  de l’Europe (Digital innovation hubs in healthcare robotics-hero), destinés à financer des projets de robotique dans le milieu médical. Sirea et Fadilec, ont été labellisées GreenTech Verte par le ministère en charge de l’environnement début 2020, dans les catégories “Efficience Énergétique” et “Prévention des risques, Santé et Environnement”.