Accompagnement des entreprises. Les nouveaux outils proposés par la Région Occitanie

La présidente de la Région Occitanie Carole Delga a présenté hier de nouveaux dispositifs de soutien aux entreprises, à côté des mesures déjà mises en place depuis le début du confinement.

Le fonds de solidarité exceptionnel
Pour les entreprises de moins de 10 salariés, ule fonds de solidarité déjà déployé par l'Etat et la Région permettait d'agir autour de deux volets (volet 1 : une aide de l'État de 1 500 € et volet 2 : une aide financée par les Régions comprise entre 2 000 et 5 000€). Afin de s'adapter à la réalité du terrain et de mieux répondre aux besoins des entreprises, la Région a décidé de faire évoluer son dispositif exceptionnel et lance le volet 2 bis, en remplacement du volet 3. Doté de 12 M€ pour le mois d'avril, il prévoit une aide aux entreprises et indépendants, tout statut, de 0 à 50 salariés, avec un chiffre d'affaires supérieur à 35 000€ pour l'année 2019, ayant bénéficié du volet 1 mais n'ayant pas eu de Prêt Garanti par l'Etat (PGE), pas d'accès au volet 2 et n'ayant pu bénéficier du fond de solidarité de l'Urssaf.

  • Une aide de 1 000€ pour les indépendants ;
  • Une aide de 2 000€ pour les entreprises de 1 à 10 salariés ;
  • Une aide 4 000€ pour les entreprises de 11 à 50 salariés 

Aide à la relocalisation des entreprises
La crise économique mondiale déclenchée par le Covid-19 démontre comment l'approvisionnement national peut s'avérer fragiles sur des champs stratégiques en période de crise. C'est pourquoi la Région, en lien avec ses deux agences l'AREC (Agence Régionale Energie Climat) et l'ARAC (Agence Régionale Aménagement Construction) étudie la création d'un opérateur régional de soutien aux investissements publics afin de soutenir l'action de relocalisation d'activités stratégiques dans les domaines de la santé, de l'alimentation, de l'énergie et de l'environnement.

Aéronautique : un plan Ader exceptionnel
L'aéronautique fait partie des fleurons de l'économie régionale. Le secteur menace de voir son activité réduire de 50 %  cette année. C'est la raison pourlaquelle Carole Delga a annoncé qu'elle demandait un plan européen pour soutenir le secteur, notamment la R&D : "la région doit aider les sous-traitants à garder le cap, pour être là au moment de la reprise".A côté des accompagnements financiers qu'elle prévoit d'étudier dans un plan Ader exceptionnel auprès du Gifas, Carole Delga veut aussi mettre en place un accompagnement psychologique, un nouvel outil qui serait financé par la Région et la Dirrecte :  "Il faut garder le mental de conquérant". 

Soutien au tourisme et aux commerces/artisanats
La Région lance ainsi le fonds L'OCCAL, un nouveau dispositif d'accompagnement d'urgence dédié aux entreprises du tourisme, aux commerces de proximité et aux artisans. Créé en partenariat avec les Départements, les EPCI d'Occitanie et la Banque des territoires, le dispositif L'OCCAL se concentre sur la phase de redémarrage de l'activité au travers de 2 types d'intervention : des avances remboursables d'aide à la trésorerie et des subventions d'investissement pour anticiper les demandes de réassurance des clientèles et financer des aménagements d'urgence.La Région prévoit de mobiliser une enveloppe de 70 à 80 M€ pour ce fonds qui entrera en vigueur à partir du 1er  juin et sera effectif jusqu'au 31 décembre 2020. Par ailleurs, un plan de relance d'envergure spécifique au secteur du thermalisme, bien-être et thermoludisme viendra également compléter le fonds L'OCCAL et le plan de relance de 3 M€ lancé avec le Comité Régional du Tourisme d'Occitanie (CRT).