ACHATS : le mieux-disant est devenu la norme de Promologis, 1er constructeur de logements sociaux en Occitanie

 
Philippe Pacheu, directeur de Promologis. Programme de déconstruction, reconstruction à Muret.

Chaque année, Promologis injecte entre 200 et 250 millions d’euros dans l’économie en Occitanie pour construire 1500 logements sociaux, réaliser la rénovation complète de 500 logements, entretenir le patrimoine de 26 000 logements. Ce poids lourd de l’économie a mis en place une politique d’achat responsable volontariste en s’inspirant des principes de la RSE, la responsabilité sociale et environnementale.

« Nous recherchons des relations équilibrées avec les entreprises en prenant en compte des critères financiers, sociaux et environnementaux s’agissant du choix des prestataires avec lesquels nous travaillons ; chacun doit s’y retrouver. C’est d’autant plus important pour Promologis que son domaine d’activité relève de l’intérêt général : il s’agit de construire des logements de qualité, financièrement abordables qui logeront tout particulièrement les salariés des entreprises locales. En soutenant le tissu économique du  territoire,  nous  favorisons ainsi la  demande de logements …. C’est une boucle  vertueuse » commente Philippe Pacheu,  président du directoire de Promologis.

 

 

Les achats de toutes les ESH, les entreprises sociales pour l’habitat comme Promologis sont régis  par un décret de mars  2016 dont les principes tendent à converger avec ceux du code des marchés publics.  Le bailleur social toulousain a étoffé sa politique d’achat en 2016 en étant le 1er organisme HLM a signé la convention Ethibat initiée par la Fédération Française du Bâtiment de la Haute-Garonne.  Elle engage les donneurs d’ordre et les entreprises à respecter la réglementation du travail et toutes les obligations sociales dans les chantiers du BTP. Cette convention a été intégrée dans les critères pour le choix final des prestataires par la commission d’appel d’offres.

Promologis prévoit de déployer en 2017 la carte d’identité professionnelle (qui devrait être délivrée par la Caisse des congés payés) que devront posséder  et présenter tous les salariés qui travailleront sur les chantiers. « En tant que maître d’ouvrage nous sommes garant de l’application du code du travail. Cette carte  permettra d’exercer un contrôle efficace et quotidien sur les chantiers » pour lutter contre le travail clandestin.

L’allotissement du programme des travaux est aussi privilégié par Promologis. Dans certains cas pour des chantiers complexes, très techniques elle recourt à une entreprise générale.

 

Les candidats sont sélectionnés et cotés par la commission d’appel d’offres. Elle écarte les offres anormalement basses en  retenant le mieux-disant économique, social et environnemental. «En éliminant ces offres anormalement basses nous évitons d’inévitables problèmes dans l’exécution du projet ».Promologis favorise aussi les pratiques socialement responsables comme l’insertion par l’économie.

L’an dernier, 17 000 heures équivalent temps plein ont été réalisées dans ce cadre pour aider la réinsertion professionnelle des personnes durablement éloignées de l’emploi. Il y a des parcours exemplaires et des réussites qui justifient  la poursuite de ce dispositif social ». Fin 2016, Promologis va se doter d’une charte globale de l’achat responsable qui sera déclinée dans tous les chantiers et programmes engagés par le bailleur social : « il est un des acteurs économiques majeurs du territoire, au service de l’intérêt général ».

 Chiffres :

 1500 logements/an en production pour la location ou l’accession à la propriété.

1500 logements /an  mis en service.

26 000 logements locatifs gérés.

500 logements réhabilités / an.

330 salariés, 149 M€ de chiffre d’affaires en 2016.  

 

Article diffusé par Jean Luc Bénédini le 01/12/2016