Ad’Occ. Quelles actions pour accompagner les PME exportatrices ?

La Région Occitanie soutient financièrement les entreprises locales tournées vers l’export. C’est l’agence régionale de développement économique Ad’Occ qui encadre et accompagne les entreprises bénéficiaires de ces aides. En 2018, près de 250 entreprises ont obtenu le Pass ou le Contrat Export.

« Le nombre de subventions Export octroyées par la Région Occitanie est en hausse et la procédure pour les obtenir a été simplifiée  dans le but de garantir une délivrance rapide », annonce Jean-Marc Dessapt, en charge de la direction opérationnelle Export multisectoriel, Europe et attractivité.  Six mois après la mise en place des Pass et Contrats Export, début 2017, plusieurs dizaines de ces aides étaient déjà distribuées.  En 2018, on passe à 150 Pass Export et 100 Contrat Export distribués. Une progression d’activité accompagnée par  toute une palette de dispositifs d’accompagnement et de conseils proposés  par les équipes de l’agence Ad’Occ.  « Nous adaptons nos actions au degré de maturité export de l’entreprise », explique  Jean-Marc Dessapt.  « Notre intervention ne sera pas la même entre un dirigeant de jeune entreprise innovante qui réfléchit à une ouverture à l’international et une PME industrielle  qui fait déjà  50 M€ de chiffre d’affaires, qui a déjà des clients à l’international mais qui veut se renforcer dans de nouvelles destinations. » Les actions de l’agence Ad’Occ peuvent aller  de l’aide à l’étude de marché (prospection) à la participation à un salon international en passant par le financement d’une partie du recrutement d’un cadre commercial export. Team Export Occitanie est un nouveau dispositif qui associe Ad’Occ, Business France, les CCI et Bpifrance, avec l’idée de mettre en commun les expertises et dispositifs de chacun.

Présence dans les salons mondiaux
Dans le cadre d’un plan stratégique annuel défini par la Région, une trentaine d’opérations export  (hors agroalimentaire et secteur viticole) sont ciblées chaque année : des salons, des conventions d’affaires, des visites officielles… Ce sont évidemment les  événements liés aux filières clés de la région qui  sont ciblés : l’environnement, le numérique, l’aéronautique et le spatial, l’agroalimentaire, la santé et les biotechnologies. Avec des rendez-vous inévitables comme le CES de Las Vegas, Mobile World Congress à Barcelone, ProWein Trade Fair à Düsseldorf,  MRO Europe à Londres, Aircraft Interiors Expo à Hambourg…  Les entreprises ont la possibilité d’exposer en grappe d’entreprises sous le même pavillon Occitanie et donc de bénéficier d’une mutualisation des coûts (20 % de réduction des frais). Le coût de l’opération  peut aussi être divisé par deux si l’entreprise décide de financer sa participation grâce au  Pass Export.  Nouveauté, cette année,  la Région Occitanie programme aussi une participation à  Mestrade à Amsterdam, salon dédié au nautisme : « Nous pensons que les entreprises du secteur du nautisme de la région mais aussi celles des systèmes embarqués et de la mobilité autonome auront des opportunités dans ce secteur en pleine mutation », explique Jean-Marc Dessapt qui annonce 250 opérations de promotion et actions de soutien à l’export, en France (salon du Bourget, Pollutec…) et dans 23 pays, en 2018.

Echanges et réseautages
En plus de ses actions d’accompagnement, l’agence Ad’Occ veut servir de réseau des entreprises exportatrices. Sur son site, les appels à projets par secteur sont répertoriés et détaillés. L’agence organise aussi des réunions d’information sectorielles ou sur des thématiques par pays. Exemple,  en janvier dernier, une réunion sur la cybersécurité était organisée avec le cluster Ocssimore. Autres relais : les Maisons d’Occitanie installées à Shangai, New-York, Londres et Casablanca qui servent d’antennes locales de la Région. Ad’Occ est aussi membre du réseau Enterprise Europe Network, un réseau lancé en 2008 dont l’objectif est d’aider les PME à croître à l’international.  Ce réseau diffuse l’actualité européenne à destination des entreprises, fournit des opportunités pratiques de développement en Europe et au-delà et rapproche les entreprises du décisionnel européen.
 

Encadré : Pass Export et Contrat Export. Les deux subventions principales

  • Pass Export :
    Sous forme de subvention, son montant peut atteindre 50% des dépenses pour des programmes inférieurs à 40 000 € HT.
    Les TPE et PME (jusqu’à 250 salariés) peuvent  en bénéficier. Une vingtaine de filières ont été ciblées (dans les secteurs clés de la région).
    Les projets soutenus : les primo-exportateurs qui souhaitent bâtir un plan d’actions export sur 24 mois (diagnostic stratégique, plan d’actions, 1ère mission export) ; les premiers tests (étude de marché, mission commerciale, test sur l’offre, suivi de contact), la participation à des salons ou événements internationaux en France ou à l’étranger, le recours au service d’un Volontaire International en Entreprise (V.I.E.) pour la prospection d’un nouveau marché, la structuration du service export de l’entreprise.
  •  Contrat Export :
    La subvention du Contrat export est plafonnée à 100 000 € sur un projet de 24 mois maximum avec un montant de dépenses minimum de 40 000 € (HT) et au maximum de 200 000 € (HT). Le Contrat Export Occitanie s’adresse aux PME régionales qui souhaitent initier une démarche à l’international ou l’approche d’un nouveau marché (diagnostic export, définition d’un plan d’actions international, réalisation de premières missions à l’étranger, participation à des salons internationaux, VIE).