AERONAUTIQUE : Derichebourg Atis Aéronautique : priorité à la formation des hommes pour livrer « bon du premier coup » et à l’heure !


Pascal Lannette
 

 « Après le boost de 2015 qui s’est traduit par une croissance de 31% du CA, 2016 est une année de consolidation, clôturée à 140 M€, en hausse de 13% » déclare d’entrée Pascal Lannette, Président de Derichebourg Atis aéronautique en évoquant les moyens mis en œuvre pour livrer les commandes dans les délais et avec un niveau qualité maximal.

 L’entreprise a donné priorité à la qualification et à l’expertise de ses quelque 1800 employés, doublant le budget alloué à la formation. L’entité Derichebourg Evolution Formation (DEF),  rattachée désormais au pôle aéronautique, a été renforcée. Elle a enrichi son catalogue avec l’enseignement de nouvelles spécialités (voir encadré), comblant les besoins internes de ce spécialiste de la FAL mais aussi des autres opérateurs aériens.

Pour mener à bien les nouveaux chantiers, l’entreprise investit sur fonds propres dans l’acquisition de matériel de pointe et les ressources humaines. « A titre d’exemple, 150 collaborateurs ont suivi un cursus adapté chez DEF pour travailler sur deux programmes sur lesquels nous avons été retenus : le montage des cabines de l’A320 et le poste installation moteurs de l’A350 » détaille Pascal Lannette en mentionnant aussi l’implication sur le Work Package cabine de l’A330.

Le plan de charge est tel dans le manufacturing engineering, le management qualité produit, la supply chain…que le réseau des sous-traitants partenaires continue à être bien sollicité. Une part qui atteint les 14% ! Et qui a nécessité la mise en place en 2015 d’un pôle « Achat et gestion de la sous-traitance »  pour veiller à la performance globale.

Question projets d’entreprise, un ERP et un CRM sont en cours d’intégration, un poste ad hoc a été créé.

Intervenant pour un portefeuille varié de donneurs d’ordres (plus de 80 clients), cet acteur majeur de l’assemblage d’avions est en veille permanente sur les procédures et les procédés spéciaux de fabrication,  si bien qu’en interne, la société s’est dotée d’un  responsable « management de l’innovation ». Son rôle est de capter ce qui est pertinent pour le déployer à bon escient.

La diversification demeure une constante avec des prises de position accrues sur les marchés de la sécurité et défense. L’internationalisation et le déploiement géographique se poursuivent. Pour accompagner les clients sur place dont Airbus, une branche Derichebourg Atis aéronautique Singapour est en cours d’installation. L’équipe sera dédiée à la gestion de la navigabilité. Quant aux visées sur le Royaume Uni, le Brexit incite au « wait and see ».

Le digital a été bien intégré y compris dans l’univers de la formation. Mais le numérique ne fait pas tout, il faut des habilités manuelles, du talent et de la passion…bref du « cœur à l’ouvrage » pour sortir de bons avions.

Emma Bao
Diffusé le 1er octobre 2016

 

 

Derichebourg Evolution Formation monte en puissance


Intégrée à Derichebourg Atis aéronautique, la structure Derichebourg Evolution Formation (DEF) conforte sa vocation européenne, avec des capacités accrues sur la France, l’Allemagne et l’Espagne. Délivrant plusieurs CQPM (1),  le centre s’est doté de pôles de traduction pour que les enseignements soient dispensés dans la langue maternelle des apprenants. Les contenus pédagogiques sont désormais disponibles en anglais, allemand et espagnol. Implanté à Toulouse (à Montaudran), DEF forme en moyenne 200 à 250 techniciens par an, accueillant également des ingénieurs suivant le cursus Catia V5 et V6. Initiative originale, cet établissement va proposer des formations mobiles, là où Derichebourg Atis Aéronautique ouvre des chantiers (Saint-Nazaire, Séville, Hambourg, Brême, Singapour…).

« En rattachant ce centre à Derichebourg Atis aéronautique, nous allons gagner en réactivité tout en optimisant les savoir-faire des alternants et apprentis appelés à nous rejoindre » souligne Pascal Lannette en évoquant l’ouverture de DEF à d’autres clients (Airbus, des fournisseurs et sous-traitants aéronautiques…) souhaitant parfaire les compétences de leurs salariés. Dans l’industrie aéronautique, cette entité dirigée par Marie-Pierre Gourgues, est devenue une référence en raison de la très bonne adéquation entre l’offre et la demande de formation. Recrutés en raison de leur expérience et maîtrise des métiers, différents instructeurs se succèdent sur un même module pour enrichir les approches et la vision des apprentis.

Ouvert sur l’écosystème, DEF noue des partenariats avec les grandes écoles aéronautiques,  sur des formations précises comme la gestion de la navigabilité, le système d’informations et la maintenance…Des spécialités qui répondent aux besoins des constructeurs, des compagnies aériennes, gestionnaires d’actifs aéronautiques et des autorités aériennes.

Des nouveaux modules sont mis en place pour satisfaire des besoins urgents, liés à la forte montée en cadence de la société. L’objectif est de viser l’excellence du premier coup sur le produit et les délais. Aussi, priorité a été donnée au contrôle avec la formation de chefs d’équipe et d’inspecteurs qualité.  DEF mais aussi d’autres centres sont mobilisés sur cette qualification.

L’ouverture de nouvelles sessions de « managers d’unités de production » pour épauler les directions opérationnelles des différents sites est en cours. 90 personnes ont déjà été formées, d’autres sont actuellement dans la boucle avec toujours pour mots d’ordre : Performance Industrielle et Productivité

 

(1) : ajusteur, monteur cellule et mécanicien ; électricien avion, câbleur, intégrateur ; montage cabine ; Catia V5-V6