AERONAUTIQUE : Manifestation internationale entre professionnels des micro-drones


Le Diodon développé par la start-up toulousaine AIRVADA est le premier drone gonflable qui, plié, peut être intégré dans un sac et qui se déplie en 30 secondes à l’aide d’une simple pompe à main.

 


Le Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) Micro-Drones et le cluster Robotics Place organisaient les 4 et 5 octobre derniers des conférences, expositions statiques et démonstrations en vol autour de la thématique des micro-drones. Réservée aux académiques et entreprises du domaine, cette manifestation s’est tenue dans les locaux de l’ENAC et ceux du futur « Drone Village » à Francazal.

Elle réunissait environ 30 conférenciers, 17 exposants et 160 participants. Les conférenciers ont présenté les dernières avancées menées sur ces porteurs ainsi que les résultats de leur utilisation dans différents domaines comme l’agriculture, la météorologie, les géosciences, le génie civil et la construction aéronautique. Le drone a été retenu dans ces applications pour son faible coût, sa flexibilité et la résolution centimétrique de ses images. Parmi les matériels exposés, figuraient le « drop n drone » d’Airborne Concept SAS, le Diodon à structure gonflable d’AIRVADA, le SB4 à énergie solaire de Sunbirds SAS et les drones de loisir Disco et Chuck de Parrot. Les posters universitaires montraient les travaux en cours pour améliorer les performances des drones en aérodynamisme, discrétion acoustique et autonomie. L’an prochain, le GIS Micro-Drones organisera IMAV 2017 (International Micro Air Vehicle Conference and Competition 2017), qui se tiendra à Toulouse – Francazal du 19 au 22 septembre.

 

A propos du GIS Micro-Drones (ou « MAV Research Center »)

Projet porté par l’ISAE-SUPAERO, le GIS Micro-Drones est un réseau de 11 laboratoires de recherche à empreinte régionale et nationale sur le thème des drones de petite taille. Créé fin 2015, il réunit actuellement 11 membres académiques et 16 membres associés issus du monde de l’entreprise. Son périmètre couvre 3 axes majeurs : - favoriser une connaissance mutuelle des activités de recherche dans les différents laboratoires ou groupes de recherche ; - coordonner les moyens ou les méthodes en vue de publications ou de réponses communes à un appel à projet ; - assurer au plan national et européen une visibilité académique aux projets de recherche menés par ses membres à travers l’organisation d’ateliers ou de conférences.

http://websites.isae.fr/gis-micro-drones/

Mario Martinez
Diffusé le 29 novembre 2016

 

A propos du cluster Robotics Place

Robotics Place est le cluster de la robotique et des drones en région Occitanie. Premier cluster robotique français, il fut créé en septembre 2012 et regroupe 70 membres : des start-up aux grands groupes (constructeurs de robots et drones, intégrateurs, fournisseurs de solutions/ services), soit près de 10 000 employés et 100 M€ de CA. Association loi 1901, le cluster est géré par un conseil d’administration et un bureau dont les membres sont issus de nombreuses entreprises en lien avec la robotique. A travers ses 3 domaines d’activités stratégiques (robotique industrielle, robotique de services, drones) ses actions sont structurées autour de 3 objectifs : - favoriser le développement et les projets d’innovation ; - trouver et segmenter des marchés ; - structurer la filière en région Occitanie. Son développement est soutenu par de nombreux acteurs institutionnels : la Région Occitanie, la Direccte, la CCI de Toulouse, l’agglo du Muretain et Madeeli.