Aéronautique. Plus de deux millions d'euros levés pour les batteries lithium de Limatech

Florence Robin, présidente de Limatech.

La start-up Limatech vient de clôturer un tour de table de deux millions d’euros pour accélérer son offre innovante d'alimentation en  batterie lithium de l’aviation.

Florence Robin, présidente de Limatech, et ses deux associés Maxime Di Meglio et Marc Béranger, ont la forte ambition de réinventer les batteries de l’aviation. Leur vision : «  En remplaçant les actuelles batteries aéronautiques hautement toxiques (au plomb et nickelcadmium), en divisant leur poids par 3 et en multipliant leur durabilité par 2.5, la technologie Limatech offre des avantages environnementaux considérables. A l’heure où les compagnies aériennes et constructeurs d’avions bénéficient de plans de sauvetage conditionnés par de drastiques engagements écologiques, la solution Limatech apparaît alors comme une évidence. »

Business angels et financement participatif
C’est un pool de business angels et avec l’appui de Bpi qui sont venus renforcer les capacités de l’entreprise. La start-up a aussi recouru aux services de la plateforme de financement participatif Finple. Jacques Mouchet, président d’Ateq, leader mondial des matériels de tests aéronautiques pour l’aviation civile, est aussi entré au capital. Le projet Limatech a démarré en janvier 2016. L’équipe d’une quinzaine de personnes est installée à la pépinière Montaudran et à Grenoble. A côtés des bureaux toulousains, un atelier de 130 m2 est équipé d’une ligne pilote de production.