Agora Industries : nouvelle phase de croissance pour cette future ETI

Comat Aerospace devient un équipementier pour le spatial
Benoît Moulas, président d'Agora Industries

Le groupe Agora Industries avec ses deux entités, Comat Aerospace et Microtec, s’apprête à franchir un nouveau step pour devenir une nouvelle ETI régionale dans l’industrie.

Benoît Moulas et ses associés prévoient de passer le périmètre du groupe de 18 M€ en 2017 à 25 M€ en 2018 et vers les 30 M€ en 2022. Les effectifs évolueraient de 200 personnes aujourd’hui à 250 dans les deux prochaines années. Une croissance à la fois organique mais aussi externe avec une opération dans le spatial qui sera annoncée l’an prochain. Simultanément  l’entreprise va se transformer en une véritable ETI intégrée à l’allemande en ajoutant aux activités de sous-traitance et fabrication actuelles une gamme de produits propres maison. «Nous avons depuis 10 ans, multiplié par trois l’activité d’Agora Industries. Nous enclenchons maintenant une nouvelle phase avec des développements technologiques et industriels dans une logique de croissance » résume Benoît Moulas qui n’est pas près de raccrocher les gants  avec toujours l’envie de créer de l’activité industrielle pérenne en région. Avec le concours du Cnes, de l’Esa, du Conseil régional, le groupe a l’an dernier mobilisé 4 M€ dans la R & D. Le spatial génère près de 60% des flux complété par le médical, la défense, l’aéronautique, l’énergie…Agora Industries a racheté Arck Electronique intégré dans Microtec et cédé en parallèle les activités mécaniques de Fourcade à Tarbes.