AGROALIMENTAIRE : Groupe Poult : l’innovation au cœur d’un nouveau modèle de management construit avec les salariés

« Notre objectif est d’être l’entreprise agroalimentaire la plus innovante» déclare d’entrée de jeu Jérôme Introvigne, chargé d’animer l’innovation au sein du groupe Poult. Cette PME, deuxième fabricant français de biscuits sucrés derrière LU et premier acteur à la marque distributeur, a décroché cette année le prix du Management de l’innovation (1). Ce trophée vient couronner le modèle organisationnel mis en place,  un système que les salariés ont contribué à bâtir, ainsi que l’ensemble de la démarche innovation déployée depuis 4 ans dans tous les secteurs de l’entreprise.

Suppression de 2 niveaux hiérarchiques sur le site de Montauban

Le vent du changement a soufflé en 2007, lorsque  les collaborateurs du site de Montauban ont été réunis pendant une journée au théâtre de la ville afin de recueillir leurs idées et attentes en terme d’organisation. A partir de cette réflexion collective, deux niveaux hiérarchiques ont été supprimés. L’usine a été subdivisée en 4 unités autonomes. Dans chacune, on retrouve les fonctions qualité, maintenance, process et innovation… ainsi que des opérateurs qui ont été formés et constituent des relais de compétences (qualité, maintenance, planning de production, animation de l’équipe…) au plus près du terrain. Devenues autonomes et responsables, les unités fixent leurs plannings, objectifs et moyens pour les atteindre.

La formation a été renforcée (triplement du nombre d’heures). Sur les 350 personnes de l’établissement, 80 opérateurs sont devenus poly-compétents. En introduisant plus de démocratie et partage du pouvoir, le résultat d’exploitation du site montalbanais a doublé un an après la réorganisation ! Tout comme a chuté le taux d’absentéisme.

Les autres usines françaises de la société emboîtent le pas, chacune étant actrice en la matière pour respecter les différences culturelles.

Pour accompagner ces changements, il a fallu de l’adaptation, faire sauter des verrous, surmonter pendant quelques mois des situations difficiles. L’état d’esprit n’est plus le même. « Nous avons remplacé le stress par l’envie et la motivation » résume Jérôme Introvigne. Développer le leadership des collaborateurs est aussi devenu une priorité  avec la suppression des niveaux hiérarchiques.

L’écosystème Poult stimule l’innovation

Toutes les énergies sont mobilisées sur l’innovation qui  génère 70% de la croissance du groupe depuis 3 ans.

L’entreprise se positionne désormais comme une force de proposition en devançant les futurs besoins, en imaginant des concepts innovants comme le biscuit façon tablette de chocolat à partager ou les cookies au cœur fondant de chocolat.

Cette dynamique d’innovation s’est accélérée au cours de l’année 2010.

30 personnes se sont portées volontaires pour devenir coachs en innovation pour accompagner et fournir un support aux équipes innovation (qui sont transversales) de tous les sites.

Le nouveau mode de fonctionnement mis en place dans l’entreprise permet en effet à tous les collaborateurs de proposer des idées et de monter des groupes projets pour mener ces idées à terme, en ayant la possibilité de faire appel aux compétences métiers nécessaires pour les accompagner (marketing, R&D, commerce…).

Toutes les équipes projets sont ouvertes aux volontaires qui souhaitent les rejoindre. Aujourd’hui, au sein de l’entreprise, plus d’une vingtaine de projets d’innovation sont en cours sur l’ensemble des sites, avec un fonctionnement en groupes projets qui mobilisent près de 150 personnes de tous les profils métiers.

Pour faciliter les échanges et permettre à tous les groupes de communiquer, une plateforme communautaire, l’équivalent d’un Facebook interne, a été bâtie.

Afin d’accompagner la montée en compétence des équipes projets, et diffuser les connaissances qui leur permettent de structurer leur réflexion autour des nouveaux produits, des sessions de formation ont déjà été organisées sur tous les sites par l’équipe marketing. Selon les besoins exprimés par les groupes, d’autres formations pourraient être proposées par des experts internes, par exemple autour de la méthodologie de gestion de projet.

Ces changements dépassent le cadre de l’entreprise. Des collaborations son système Poult » est en cours de constitution. Il fédère les salariés, les fournisseurs, les clients, les partenaires industriels, les écoles et laboratoires de recherche… mobilisés sur l’innovation.

De nombreux sujets sont aujourd’hui abordés par des groupes transversaux, à la fois sur des thématiques directement en rapport avec les produits (« santé/nutrition » ou la « nutrition/plaisir »), mais aussi sur des sujets plus généraux, comme le développement durable.

Ayant pour ambition de devenir un acteur européen majeur du biscuit à la marque distributeur, cette PME de l’agroalimentaire, n’a pas fini d’étonner par son audace organisationnelle et sa manière de stimuler l’innovation. Une transformation en profondeur initiée et soutenue par le président du groupe Carlos Verkaeren.

(1) : Les trophées du management de l’innovation sont organisés par BearingPoint, l’Ecole des Ponts Paris Tech, Harris Interactive, l’Expansion.

 Emma BAO
Diffusé le 24 mars 2011

En notes

-CA : 200 Meuros (120 Meuros en 2006), siège social à Toulouse.

-Effectifs : 800 personnes en France réparties sur 5 sites industriels : 900 personnes en Pologne sur 3 usines

-Implantation en Pologne par croissance externe.

-90% de la production est à marque distributeurs. Si on prend l’exemple de Carrefour, une cinquantaine de références du rayon biscuits ont été conçues par Poult !

-le groupe représente en volumes 20% du marché français du biscuit.

Encadré

Viser de nouveaux débouchés

Fort de ce nouveau système managérial, ce fabricant national, dont le siège social est à Toulouse, s’ouvre à de nouveaux marchés. La PME souhaite, entre autres réflexions, devenir un sous-traitant industriel de la RHF et de la restauration collective. La force de frappe acquise en matière d’innovation lui permet d’aller sur ces nouveaux segments.