AGROALIMENTAIRE : Maison Pécou se développe grâce à l'exportation

S’adapter aux évolutions de la consommation, innover, maintenir une dynamique à l’exportation : ce sont les ingrédients de base qui assurent le développement de Maison Pécou.
Le fabricant historique de la meilleure dragée française a lourdement investi en 1996 (l’équivalent de la moitié de son CA), pour moderniser l’outil de production et accompagner la croissance sur les marchés extérieurs. La diversification de la gamme a aussi constitué une priorité. Le lancement de la dragée Séduction (70% de chocolat cacao, 30% de sucre), permettra de franchir un nouveau cap commercial. Ce produit décliné en 28 teintes, du fluo au bleu outre-mer, séduit les jeunes générations. Les couples qui se marient (moyenne d’âge de 29 ans pour les femmes et 31 pour les hommes) sont prescripteurs sur la couleur. « En ce moment, le vert anis est tendance » fait remarquer Alain Pécou, PDG.
Pour dépasser le marché de la cérémonie et lisser la production, l’entreprise a également lancé une gamme de Pâques, tout un assortiment varié d’œufs enrobés de chocolat (blanc, au lait ou noir) avec un noyau en nougatine. Une dizaine de références figurent au catalogue. Depuis trois ans, la demande croît de 20 à 30% sur ce nouveau segment.
Afin de compléter l’offre, la PME a acquis en 2004 l’Otarie Gourmande, une entité près de Paris, spécialisée dans les bonbons en chocolat.
Dans une conjoncture économique difficile, Maison Pécou maintiendra cette année le volume d’affaires malgré l’infléchissement des ventes sur l’Espagne et les USA durement frappés par la crise. Présente à l’international sur l’ensemble des continents, la société maintiendra ses efforts à l’exportation, poste qui génère 18% du CA.
 
 
-CA 2008 : 7,5 Meuros. Maintien prévu en 2009.
-Effectifs : 62 personnes au total (avec l’entité près de Paris).
-Réseau de diffusion : les grossistes et confiseurs en direct.
-L’entreprise est très bien implantée au Moyen-Orient via un importateur basé au Liban.