AGROALIMENTAIRE/VINS : Vignobles Arbeau : l’exportation booste la croissance, la Chine devient un important acheteur

La quatrième génération à la tête de Vignobles Arbeau marque des points à l’exportation, notamment sur le marché chinois en forte progression. L’entreprise est présente dans 35 pays, un rayonnement international qui génère 30% du CA. Anne et son frère Géraud Arbeau mènent de front deux activités, l’exploitation du Château Coutinel, un vignoble de 50 ha et le négoce de vins acquis auprès de producteurs indépendants.

La propriété de 50 ha,  produit un haut de gamme (Elixir), deux autres rouges, le « tradition » (médaille d’argent en 2010) et le « vieilli en fût de chêne » ainsi qu’un rosé. Parés d’une étiquette au design décalé, ont été conçus un Négrette rouge (médaille d’or en 2010) et un rosé, composés à 100% avec ce cépage. Lancée il y a un an, cette offre s’adresse aux cavistes et CHR. Château Coutinel a adopté un même type de graphisme original pour les bag in box, les têtes de gondole en GMS

Parmi les événements récents, le domaine a sorti un blanc demi-sec baptisé Quintescence. C’est une initiative rare sur le territoire du Fronton. Sur cette première récolte, 3000 bouteilles ont été mises sur le marché, des commandes ont été enregistrées sur le Japon et le Canada.

Quant au volet négoce, Vignobles Arbeau commercialise 3 AOC ainsi que des vins de pays du Comté Tolosan et Côtes du Tarn et des vins de France. La société s’approvisionne auprès de viticulteurs du Fronton, Gaillac et Buzet.

Dans un environnement très concurrentiel, l’entreprise préserve sa dynamique de croissance, clôturant le dernier exercice à 4 Meuros. L’export a fait un bond en avant (+71%), les ventes en national sont en hausse de 10%. Tous les circuits de distribution sont démarchés, la GMS, les CHR, les grossistes et cavistes. Quant au succès obtenu sur l’Asie, il découle d’un long travail de prospection démarré en 2005. «Nous avons pris le temps de bâtir des relations de confiance avec les clients chinois » commente Anne Arbeau, en charge de l’exportation. Un bureau a été ouvert à Pékin avec un partenaire local qui assure la distribution du Château Coutinel.

Pour accompagner le développement commercial, des investissements sont prévus pour moderniser les chais, la « cuverie », monter la capacité de la chaîne de mise en bouteille. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 1,5 million de cols seront écoulés cette année contre 1,3 en 2011. Sans compter les 30 000 bag in box (3, 5, 10 et 20 litres) en portefeuille !

Présente dans la majorité des grands salons internationaux (foire de Chengdu, Vinexpo à Hong-kong, actions sur le Japon, Taïwan, Corée, USA…), l’entreprise est adhérente à l’Interprofession des Vins du Sud-Ouest, participe aux actions collectives et s’implique activement au sein de cette structure de valorisation commerciale des vins de la région, que ce soit sur la France ou à l’étranger.

 Emma Bao

Diffusé le 28 mars 2012

En notes :

-Effectifs : une vingtaine de salariés.

-Société de négoce de vins, Vignobles Arbeau (4 Meuros) commercialise aussi les produits du domaine familial Château Coutinel.

-Avec l’appellation Fronton, Château Coutinel est implantée à Labastide Saint-Pierre, en Tarn-et-Garonne.

-La société est en démarche Iso 22 000, HACCP et IFS (International Food Standard)

 

 Encadré

Une Pme familiale

L’entreprise familiale a été fondée par l’arrière-grand-père Jean-Louis Arbeau en 1878. Ce dernier effectuait du négoce de vins et de la distillation de marc de raisin. Le grand-père Pierre lui a succédé et a transmis le témoin à Jean-Claude relayé à présent par ses deux enfants. Titulaire d’un doctorat en mécanique des fluides, Anne Arbeau est en charge de la commercialisation grands comptes en France, de l’exportation, du marketing et communication. Diplômé en génie chimique, son frère Géraud s’occupe de toute la partie technique, de la distillerie, de la conduite de la vigne au Château Coutinel, des procédés de vinification, qualité