Agrocampus Ouest et Montpellier Supagro ne feront plus qu'un

David Kohler-unsplash

Le rappochement entre Agrocampus Ouest et Montpellier Supagro vient d'être annoncé et sera concrétisé en 2020 par l'ouverture d'un futur établissement consacré à l'enseignement supérieur-recherche dans les domaines de l'agriculture, de l'alimentation et de l'environnement. « Nous nous réjouissons de la décision ministérielle qui réaffirme l’importance de l’enseignement supérieur agronomique, et le besoin de créer un nouvel acteur à la hauteur des enjeux, pour l’excellence en formation-recherche-innovation et l’appui aux politiques publiques sur les questions d’agriculture, alimentation, et environnement » dont déclaré les deux directeurs généraux Anne-Lucie Wack (Montpellier SupAgro) et Grégoire Thomas (Agrocampus Ouest). Ce futur établissement national rassemblera les  filières animales et végétales, y compris vigne et vin, horticulture et halieutique, ainsi que les problématiques du paysage. L'’établissement rassemblera à sa création par regroupement des deux premières écoles, une masse critique de 3500 étudiants, dont 400 doctorants et 2000 ingénieurs, avec un budget de près de 100 M€ . Il comptera plus de 900 personnels dont 210 enseignants chercheurs, avec 36 Unités mixtes de recherche (UMR) partenariales, notamment avec l’Inra-Irstea et le Cirad, mais aussi le CNRS, les autres organismes et les universités de site.