AN21.1ère rentrée de l’Académie  du numérique en septembre 2019

L’AN21 s’adresse aux jeunes de niveau Bac+2 en informatique ou équivalent, en reconversion  professionnelle et les autodidactes

L’AN21, une nouvelle école dédiée aux métiers du numérique  démarrera ses cours à Balma en septembre 2019 avec une cinquantaine d’étudiants. A l’origine de cette Académie du numérique, des entrepreneurs toulousains du numérique de 17 entreprises dont iTrust, Scopelec, Eurécia, la Caisse d’épargne Midi-Pyrénées, la Banque  Populaire, Météo France, Tisséo, le Cluster Ocssimore, le Conseil régional avec la marraine de l’école, Nadia Pellefigue plus Sup’Esaip. Le manque de profils qualifiés motive cette initiative dans cette filière qui emploie 63 600 personnes en Occitanie dans 16 500 entreprises. L’AN21 propose une formation en alternance  visant cinq cursus hautement demandés, en cybersécurité, en machine learning et data science, en management d’un ERP, en machine learning et cybersécurité et en web communication. Un 1er job dating s’est déroulé le 24 janvier dernier. L’AN21 s’adresse aux jeunes de niveau Bac+2 en informatique ou équivalent, en reconversion  professionnelle et les autodidactes. Deux ans après, elle sera sanctionnée par un diplôme reconnu par le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) porté par le partenaire de l’AN21, Sup’Esaip à Angers. Une remise à niveau de 20 jours en stage intensif est prévue pour les étudiants révélant des faiblesses. « Dans l’ordre les cursus les plus demandés  par les entreprises concernent la cybersécurité, l’intelligence artificielle et le management en ERP. Un contrat de professionnalisation est signé avec l’employeur » indique Sandrine Salaoui, la directrice de l’AN21. Tous les formateurs sont des intervenants extérieurs et pour la plupart des professionnels qui travaillent  au sein des entreprises partenaires de l’AN21. Dans les actionnaires de l’école figurent les dirigeants d’Itrust, Jean-Nicolas Piotrowski, de U-need, Luc Marta de Andrade, de Val Software, Alain Rabary, d’Anouk Dequé communication, Anouk Déqué, d’Addcom, Nathalie Raynaud, et Benoit Brient.