Auticonsult. L'ESN de consultants autistes s’installe à Toulouse

Gabrielle Blinet et Odanna Piana, responsable Sud-Ouest et job coach chez Auticonsult.

Les retombées positives de la neurodiversité en entreprise font aujourd’hui écho et attirent de plus en plus de recruteurs.  Mais comment s’y prendre ? Auticonsult propose les compétences de ses consultants autistes spécialisés dans les domaines de l’IT et de la Data. Récemment installée à Toulouse, l’ESN compte de grands comptes de la région parmi ses premiers clients.

Reconnaissance de patterns, précision, concentration, vitesse de traitement… des qualités hautement recherchées dans les métiers de l’informatique et des data. Ce sont justement des qualités que les consultants d’Auticonsult détiennent naturellement. Il s’agit de personnes autistes, recrutées, coachées et placées par l’ESN.  Fondée en 2015 à Paris par Flora Thiébaut, Auticonsult n’est pas une entreprise adaptée. Cette entreprise comme les autres (35 personnes en tout, 25 consultants autistes en CDI) est la première en France à employer spécifiquement des personnes dans le spectre de l’autisme. Auticonsult appartient maintenant au groupe allemand Auticon qui siège à Munich (300 collaborateurs dont 250 personnes autistes ; CA non communiqué). 

Le Cnes, Airbus et Valiantys parmi les clients
Après Paris, un deuxième bureau Auticonsult vient d’ouvrir à Toulouse, dans les murs de la pépinière de Bordelongue. « Nous avons déjà démarré avec des clients comme le Cnes, Airbus, Valiantys » explique Gabrielle Blinet, responsable Sud-Ouest de l’entreprise. Sur place, elle se charge de valoriser l’expertise et les compétences cognitives de ses consultants pour vendre des missions de conseil : développement, analyse statistique, audit de logiciel, rédaction de rapports, testing, conception et rédaction de scenarii de tests… le catalogue des savoir-faire est vaste mais précis. Lors de la soirée de présentation organisée 27 février dernier à l’espace Vanel à Toulouse, devant une salle comble remplie de patrons et de personnalités du milieu économique local, des consultants et leurs employeurs aussi réputés qu’Airbus, le Cnes ou IBM France sont venus témoigner. Josef Schovanec, philosophe et écrivain, clôturait la soirée avec un intervention convaincante sur la nécessaire et efficace inclusion des autistes dans les entreprises.

La neurodiversité, concept en hausse
« Aujourd’hui on parle plus volontiers de neurodiversité dans les entreprises. Mais c’est un phénomène très récent, qui remonte à seulement deux ou trois ans maximum » commente Gabrielle Blinet qui rappelle qu’on compte 1% d’autistes dans la population française et qu’environ 80 % de ces personnes sont sans emploi. Il y a donc beaucoup à faire… « La France a un certain retard à rattraper par rapport à des pays comme l’Angleterre, les Etats-Unis, le Canada où l’emploi des personnes autistes est plus répandu », ajoute la directrice commerciale. La diversité pour mieux travailler en équipe ?  Les entreprises semblent en être de plus en plus convaincues et incluent volontiers ces valeurs dans leur charte RSE.

Des personnalités vectrices d’innovation
Gabrielle Blinet va plus loin et ajoute que l’inclusion de personnes autistes est aujourd’hui une réponse pour les entreprises tournées vers l’innovation : « Avec une capacité d’analyse et une réflexion hors du commun, ce qu’on appelle aussi une pensée out of the box », les consultants autistes peuvent contribuer à l‘innovation technologique. » Frédéric Pradeilles, directeur du numérique, de l’exploitation et des opérations du Cnes, a listé les retombées positives suite au recrutement de notre consultante de chez Auticonsult. En plus de l’effet positif au sein de l’équipe et du travail très satisfaisant de Vittalia, il a remarqué que « si l’on veut progresser dans l’aventure spatiale, il faut penser différemment. Avec Auticonsult, on peut trouver des talents cutting edge, en faveur de l’innovation. »

Des job coach pour faire le lien
La cible commerciale d’Auticonsult : les entreprises de l’IT de l’aéronautique, du spatial, de la santé, de l’automobile (R&D autour des véhicules connectés), de l’assurance qualité, de la conformité et du reporting. Grands groupes ou start-up à la recherche de développeurs, de testeurs, d’experts en cybersécurité ou en data analyse peuvent donc faire appel aux consultants d’Auticonsult. L’ESN propose des missions de 3 mois à 3 ans (moyenne de 9 mois). Les tarifs vont de 380€ HT à 1000€ HT par jour. Une prestation qui comprend le recrutement, la prestation du consultant mais aussi son accompagnement par un job coach qui se charge de le préparer et de veiller à son bien-être et au bon déroulé de sa prestation tout au long de la mission. « Nous sommes une ESN comme les autres mais une entreprise à impact social », rappelle Gabrielle Blinet qui met en avant l’expertise du recrutement et de l’accompagnement des consultants. Auticonsult se charge aussi de la préparation du recruteur et de son équipe avec l’organisation d’une présentation de l’autisme, de la personnalité de la personne qui va intégrer l’équipe.

Bien se préparer pour une adaptation réussie
« Nous servons de traducteur, d’intermédiaire entre l’entreprise et le consultant », résume Odanna Piana, job coach, psychologue de formation. Pour une adaptation réussie, le recruteur et son équipe suivront donc une séance de sensibilisation. Exemple : s’exprimer de manière explicite, respecter une certaine sensibilité au bruit, ne pas se laisser surprendre par des attitudes différentes sur le plan de la sociabilité…  « L’intégration de Sébastien dans notre équipe a changé la communication entre nous. Il a mis du soleil dans l’équipe », a témoigné Pierre Kerbiriou, manager du produit connectivité avion chez Airbus, qui donne lui aussi un retour positif de l’expérience.