AUTOMOBILE : montée en puissance de la commercialisation de Nogaropôle

 

  

 

 Le circuit Paul Armagnac entièrement rénové, la pépinière d’entreprises Satellix, la zone d’activités, l’aérodrome, le laboratoire Laboscope achevé début 2011 : Nogaropôle est opérationnel et sa commercialisation devrait monter en puissance dans les prochains mois. Une nouvelle gouvernance du site avec un gestionnaire unique entrera en vigueur au 1er janvier.

Un simulateur de véhicule de compétition au sein du Laboscope

Avec ce projet de 25 Meuros, le site historiquement consacré au sport automobile  acquiert une nouvelle dimension économique. A partir de l’activité écuries de courses,  est développé une expertise en essais industriels basés sur des technologies nouvelles. Concernant la compétition, des équipements de pointe sont proposés aux professionnels, des solutions pour optimiser les performances des pilotes et des véhicules,  réduire l’impact écologique (sonore, émissions de gaz)…Le secteur automobile mais aussi l’aéronautique, le spatial…pourront tirer parti d’installations exclusives dédiées au géopositionnement.

Dans le domaine des pneumatiques et liaisons sols,  un bureau d’études pourrait se positionner si un partenaire international l’accompagnait dans ce challenge.

Labellisé pôle d’excellence rurale, le Laboscope démarrera l’activité avec une offre unique en France dans sa catégorie (l’antichambre de la F1),  un simulateur de véhicules de compétition conçu et exploité sur place par deux PME toulousaines qui loueront ce mode de training. Une formule souple qui devrait séduire des nombreux clients soucieux de réduire les coûts (le prix du kilomètre sur piste frise les 25 euros !), améliorer les méthodes d’apprentissage et d’entraînement.

Sur la zone d’activité : des teams, des services, de l’industrie

Pour le géopositionnement précis des véhicules, la même approche commerciale a été adoptée, les sociétés pourront louer le système élaboré par Axsysnav, Diginext et Pole Star. L’utilisation du circuit comme moyen de test constitue une opportunité supplémentaire pour les industriels désireux d’évaluer leurs produits en situation réelle de fonctionnement.

« Bien entendu, sur l’ensemble des prestations, nous réservons des conditions tarifaires privilégiées aux entreprises établies sur Nogaropôle » souligne Pierre Berthelon, directeur général.

L’hébergement côté pépinière d’entreprises avance à bon rythme. Le bâtiment comprend 4 ateliers (250 m2 chacun) outillés (ponts roulants, un démonte pneu partagée en commun…) déjà occupés. 8 autres bureaux ont été aménagés, des places sont encore disponibles.
Sur l’ensemble du parc, trois îlots ont été délimités, un pour les teams à proximité de la piste (deux prospects en cours de démarchage actif), un pour les métiers de services et une zone d’activités. Des négociations sont en cours avec une société assurant la préparation physique du pilote. Une option a été prise par une société « garage » de véhicules de compétition. Ecostab (location de voitures de course et haut de gamme) aura une domiciliation sur l’aire de services.

L’aérodrome (1) avec sa piste rallongée à 1000 mètres, joue un rôle moteur dans la dynamisation du pôle. Cette infrastructure pour l’aviation légère et de loisir pourrait attirer des industriels intéressés par ce marché.

Si la feuille de route se déroule comme prévu, Nogaropôle générera la création de 300 emplois directs ou induits. L’amélioration des accès routiers, notamment le raccordement de Barcelonne-de-Gers à l’autoroute Bordeaux-Pau, accélérera la réussite de ce projet situé dans un environnement paysager exceptionnel.

 (1) : l’aérodrome appartient à la commune de Nogaro qui en a confié la gestion au syndicat mixte d’aménagement de Nogaropôle ; ce dernier a attribué la gestion technique à l’aéroclub.

Encadré

Une expertise en géopositionnement

Classé parmi les trois premiers français, le circuit Paul Armagnac sera le seul en Europe à proposer un système de géopositionnement innovant. Basé sur le GPS différentiel, le dispositif déployé réalise en temps réel 250 mesures/seconde (positionnement 3D et 3 angles) sur un véhicule lancé à 250 km/h. En utilisant cette option, les professionnels de la compétition disposeront d’informations nouvelles facilitant la configuration du véhicule, la prise de décision et la gestion de la course.

Outre le suivi du véhicule sur la piste, le géopositionnement s’avèrera pertinent avec un couplage aux données laboratoires, de quoi analyser les écarts entre la trajectoire théorique du simulateur  et la pratique, apporter des correctifs…

Nogaropôle détenteur de cette application de géopositionnement, n’exclut pas de la vendre à d’autres gestionnaires de circuits.

Au-delà de l’univers circuit et compétition, le site devrait intégrer une ancienne voie ferrée désaffectée cédée par RFF. Cette installation ferroviaire avec des tronçons en sous bois, colline…est un support idéal pour tester des technologies palliant le masquage du signal ainsi que pour valider la précision des équipements.

Toujours dans la navigation par satellite, Nogaropôle fait partie des 4 sites expérimentaux de GUIDE, le centre d’excellence GNSS (cf EMP juin-juillet 2010) Midi-Pyrénées-Aquitaine.

Le site gersois sert de terrain d’évaluation pour le circuit automobile mais aussi pour l’agriculture. La localisation et le positionnement concourent à la gestion de la ressource eau, à la généralisation de la robotique agricole avec des machines autonomes géolocalisées sur les parcelles numérisées.

Encadré

PME accueillies sur Satellix

Sont hébergées au sein de la pépinière d’entreprise : Fior Concept (véhicules propres), Véso Concept (BE mécanique), Halteo (commerce de véhicules industriels), Mobil’Elec (BE mobilité électrique), 2 écuries : Performance Engineering et Top F3.

Encadré

L’offre de formation

Sur le site, l’Ecole de la Performance assure une formation aux sports mécaniques (du Bac+2, Ingénieur…), accueillant une trentaine d’étudiants par an passionnés de moto ou automobile. Le lycée de Nogaro délivre la spécialité préparation véhicule de compétition étendue au niveau post-Bac. Sur la partie pratique, des contacts sont engagés avec l’Enit pour nouer une collaboration.