Bayab Industries. L’usinage par abrasion des composites dans l’aéronautique, le spatial, l’éolien 

Le robot six axes pour les pièces de grande dimension en composite
La Reply 5 avec un système entièrement portable et le robot ventouse sur le fuselage en composite

Bayab Industries a livré à SIA Engineering Company (SIAEC), filiale de Singapore Airlines en décembre 2019, Reply.5, une machine d’usinage portable de réparation de composites par jet d’eau abrasif. Cette start-up toulousaine lancée en 2016 est issue d’un développement technologique initié au sein de Jedo Technologies. Bayab est en train d’élargir la cible de son procédé de réparation des composites dans l’industrie, hors aéronautique. 

 

Initialement, le 1er marché de la société visait la maintenance de l’A350, et particulièrement ses grandes pièces de fu- selage en composites. Deux machines ont été livrées à Airbus qui commercialise Reply.5 sous l’appellation Repair Jet®, une autre est également chez CompositAdour à Bayonne. Aucune réparation avec cette machine n’a été réalisée jusqu’à présent sur la flotte d’A350 en opération (environ 200 appareils) depuis sa mise en service en janvier 2015 suite au risque foudre, à des chocs mécaniques. 

En attendant les premières réparations sur A350, générant des nouvelles commandes, Bayab s’est transformée en société d’ingénierie spécialisée dans les solutions d’usinage par jet d’eau abrasif. 

Elle a développé un nouveau robot 6 axes installé en atelier, adapté entre autres pour l’usinage de aubes du programme LEAP, des pales d’Airbus Helicopters, des pièces du lanceur Ariane et des grandes éoliennes. Le projet a reçu le soutien financier de l’Etat et de la Région dans le cadre d’un PIA Inno- vation. Dassault le CEA, la DGA, les AIA (MRO de l’armée) et Airbus participent en qualité de prescripteurs au développement du robot six axes pour des applications di- verses, découpe, décapage, préparation de surface, usinage de réparation...