BIOTECHNOLOGIES : GENOSKIN concevra des modèles de peau humaine malade

 Les post-doctorats effectués à l’Université de Californie San Diego et actuellement au sein d’un laboratoire du Cnrs lui permettent d’affiner le savoir-faire et de valider le process. Hébergé à l’incubateur Midi-Pyrénées, Pascal Descargues prévoit la création de Genoskin en 2010. Ce docteur en physiopathologie humaine fournira des plaques multi-puits avec des échantillons de peau humaine malade.
Via des technologies de génie génétique, les cellules saines seront transformées en cellules pathologiques. Puis, seront reconstruites des « peaux en boîte » atteintes de diverses affections. Une première mondiale qui facilitera la mise au point des traitements.
Genoskin cible en priorité les problèmes dermatologiques les plus répandus comme l’eczéma dont souffrent 10 à 20% des enfants, 3% des adultes des pays industrialisés. «Un premier modèle est en cours de développement » souligne Pascal Descargues. Seront également reproduits des modèles de psoriasis, de cancers cutanés…
L’entreprise adressera aussi l’industrie cosmétique avec par exemple la reconstitution de peau vieillissante.
Les clients potentiels contactés manifestent un vif intérêt pour cette innovation. « Je consulte les futurs utilisateurs pour répondre à leurs attentes, connaître leurs exigences quant la mise en œuvre du produit » conclut le futur entrepreneur.