Bruno Costes : des projets concrets pour décliner une « Smart City » à Pibrac et sur l’agglomération toulousaine

Bruno Costes maire de Pibrac

Depuis mai 2017, une navette électrique autonome du constructeur toulousain Easymile EZ10 transporte aujourd’hui du public sur environ 700 mètres au centre de Pibrac à titre expérimental avant de rejoindre les allées Jules Guesde à Toulouse. Bruno Costes, le maire de Pibrac envisage une mise en service entre le Lycée et la gare sur un parcours d’environ 2 km en réduisant à zéro les émissions tout en améliorant la qualité de vie. L’édile local souhaite passer aux actes en déclinant le concept de « Smart City » à l’échelle d’une petite ville de l’agglomération toulousaine de près de 10 000 habitants à la fois urbaine et rurale.

«Pibrac s’inscrit comme un territoire d’expérimentation de la Smart city dans l’agglomération. Dans ce domaine il faut avoir une approche globale et systémique, conciliant la qualité de vie, les activités, le transport, le respect de l’environnement notamment » explique B. Costes. Second exemple local, le projet d’éco-quartier exemplaire sur la zone de Coustayrac à Pibrac sur environ 50 ha.  L’idée est d’intégrer à la fois, la qualité architecturale, une empreinte environnementale réduite, la mobilité, les infrastructures administratives et sportives, l’accueil d’activité tertiaire, un hôtel. L’agence d’architecture  A. Bechu est associée au projet. Ce cabinet a été retenu entre autres sur le projet  d’éco-quartier Skolkovo dans le cadre de la Cité de l’Innovation à Moscou- la Silicon Valley russe-  plusieurs fois récompensé, en France sur la rénovation d’un quartier à Dijon autour de la Cité internationale de la Gastronomie et du Vin. Le projet à Pibrac en phase de réflexion devrait s’étaler sur 2019-2022 avec une première tranche d’infrastructures sportives rapidement construites.  B. Costes a le bon profil pour réfléchir et agir vers sur ces sujets avec sa double casquette d’élu public, maire et conseiller métropolitain, mais également de cadre d’une entreprise, locale très engagée sur le thème du développement durable. Au sein de Toulouse Métropole, il est Président de la Commission Voirie. Au plan professionnel, il est directeur « Environnement et Affaires Publiques », fondateur et Chief Operating Officer de l’IAEG (International Aerospace Environnemental Group), regroupant les responsables environnement des principaux avionneurs et équipementiers de l’aéronautique dans le monde. Expert en matière de normes environnementales, docteur et ingénieur chimiste de formation, il intervient à l’Afnor où il préside le Comité d’Orientation Stratégique Environnement et Responsabilité Sociétale, lieu d’élaboration de la stratégie normative française pour tous les sujets Environnement et RSE.

Agir sur la congestion de la plateforme aéroportuaire toulousaine