Bruno Le Maire : "L'Etat français a sauvé Airbus"

En visite chez Airbus ce 16 juillet 2021, Bruno Le Maire a tenu à rappeler le soutien qui a été apporté à la filière aéronautique, ainsi que ses ambitions pour le secteur. 

"L'Etat français a sauvé la filière aéronautique, et les milliers de personnes qui y travaillent." Un an après l'annonce du plan de soutien de 15 milliards d'euros à la filière aéronautique, le ministre de l'économie, des finances et de la relance, a fait passer un message d'enthousiasme dans les locaux d'Airbus, ce vendredi 16 juillet, lors d'un déplacement à Toulouse. Face à "la crise la plus grave depuis 1945", Bruno Le Maire a affirmé que les mesures gouvernementales ont permis de sauver "plus de 1 500 emplois" avant d'afficher ses ambitions pour les années à venir : "cet argent doit permettre à la filière aéronautique française de rebondir. Ma conviction est très simple : Airbus doit rester le premier constructeur aéronautique mondiale. Et la filière aéronautique française et européenne doit rester la première filière aéronautique mondiale. Nous avons tout pour réussir, et nous mettrons les moyens nécessaires pour que nous restions les premiers au monde, avec 3 atouts majeurs où nous sommes dans les leaders mondiaux : la décarbonation du transport aérien, l'innovation, et les compétences."

Visite de la chaîne d'assemblage de l'A350

D'abord présent pour s'assurer que l'argent des plans de soutien "a bien été employé", le ministre de l'économie a pu visiter la chaîne d'assemblage de l'A350, "le plus grand avion de ligne au monde". Ont notamment été mises en avant les technologies de réalité virtuelle utilisées par le constructeur français, lui permettant de digitaliser et d'optimiser sa production comme l'explique Cédric Milvaque, responsable de production : "cela fait 4 ans que nous travaillons avec Microsoft pour offrir des solutions innovantes à nos compagnons. Avec ces lunettes de réalité virtuelle, nous pouvons par exemple se repérer facilement dans l'avion et voir les tâches qu'il reste à effectuer sur chacun des modules".

Bruno Le Maire a également pu visiter "en avant-première et en 3D" le futur site d'assemblage de la famille A320, auparavant assemblée à Hambourg et dans l'Alabama, qui va récupérer l'usine du désormais déchu A380, après 250 exemplaires construits. Cette rénovation devrait être achevée d'ici la fin 2022.

Thomas Alidières