Caisse d’Epargne de Midi-Pyrénées. Résultat net en progression et poursuite de la digitalisation

Pierre Carli, président du directoire de la CEMP.

Le président du directoire de la Caisse d’Epargne de Midi-Pyrénées Pierre Carli présentait les chiffres 2018 de la banque et les principaux événements qui ont marqué son activité l’an dernier.

Conséquence directe de la baisse des taux d’intérêt, comme pour la plupart des banques françaises, le produit net bancaire de la CEMP est à la baisse (-1,1 %) par rapport à 2017. Grâce à une forte dynamique commerciale et donc un gonflement de son nombre de clients (+ 2 464 sociétaires en 2018) mais aussi à la croissance d’activité dans ses services d’assurance, la CEMP affiche tout de même des résultats positifs avec une progression de 10,7 % de son résultat net (88,9 M€). Une hausse de 7,4 % des crédits a été enregistrée pour atteindre les 13 Mds€. Concernant le financement des acteurs économiques de la région, 900 M€ ont été injectés dont 200 M€ auprès des PME (soit + 5 % par rapport à 2017). Parmi les mesures clés de l’année passée, le recours au télétravail pour une trentaine de salariés candidats a été mise en place pour des fonctions de siège. Une expérience que le président Pierre Carli souhaite développer, au vu des premiers retours positifs reçus de cette expérimentation. Le concours d’innovation Neo Master Class visant à récompenser et surtout à encadrer des start-up locales pourrait aussi être reconduit (cela n’a pas encore été décidé). Enfin la digitalisation des services poursuit ses avancées avec l'objectif clair de faire face à la concurennce des banques en ligne. Des formations en interne au digital et la numérisation des services progressent (4 millions de courriers dématérialisés). La filiale Midi2i au CA de 8 M€ dédiée à l’investissement immobilier continue sa progression avec 15 opérations d’acquisitions pour 136 M€ et a créé un nouveau fonds de 60 M€ dédié aux projets ENR essentiellement en Occitanie.