CALIBREUSES FRUITS ET LEGUMES : interview de Philippe Blanc, Président du groupe MAF


 

A 64 ans, Philippe Blanc dirige avec ses 5 fils le premier groupe mondial de solutions de calibrage, conditionnement et manutention de fruits et légumes. Une présence commerciale internationale offensive, une mobilisation permanente sur l’innovation qui représente 3 à 5% du chiffre d’affaires permettent à cette entreprise née à Montauban d’envisager l’avenir avec sérénité.

EMP : Vous êtes présents sur tous les continents, avez-vous marqué des points à l’exportation cette année ?

Philippe Blanc : Nous réalisons 80% de notre CA à l’international et nous avons maintenu le cap en 2012. Depuis la France, nous avons pris des positions sur la Pologne, le Canada, la Turquie et l’Afrique du Sud où nous avons ouvert MAF RSA en charge du commercial et du SAV. Nous avons un peu progressé sur l’Amérique Latine. Sur la Russie et l’Ukraine où nous sommes déjà, de nouvelles commandes ont été engrangées.

 

EMP : Quel est votre rayonnement sur le marché asiatique ?

Ph. Blanc : Depuis quelques années, nous avons une activité commerciale en Chine où nous avons implanté une usine il y a 4 ans. Cette dernière qui emploie 70 personnes dédiées à la fabrication de calibreuses de pommes, agrumes, kiwis, ail…connaît une bonne dynamique de croissance ces derniers mois. Sur place est usiné le matériel de grande dimension, requérant peu de technologie. Les systèmes plus complexes sont expédiés depuis l’Europe.

Même si les relations d’affaires sont difficiles avec le barrage culturel y compris de la langue (faible pratique de l’anglais), le potentiel de croissance est très important sur la Chine. Quant à l’Inde, nous commençons à vendre des installations mais ce n’est que le balbutiement. L’acheminement de la production vers le consommateur doit au préalable s’organiser.

EMP : En matière de R&D, quels sont les faits marquants ?

Ph. Blanc : Nous innovons en permanence sur la partie mécanique et électronique pour livrer des solutions complètes, de la calibration au conditionnement et manutention des produits.

Actuellement nous testons un capteur qui détectera les défauts internes comme le brunissement d’un fruit. Un prototype pour trier les prunes d’ente (pruneaux d’Agen) a été mis au point, ce qui permettra d’adapter les temps de cuisson en fonction des calibres. Pour la société Boyer a été conçue une technique de marquage des melons par laser.

Sur le volet conservation et brillance des fruits, nous avons développé une cire à l’alcool, une alternative plus naturelle que les formulations traditionnelles.

EMP : Participez-vous à des projets de recherche collaboratifs ?

Ph. Blanc : Nous nous investissons dans InnoPommes (pommes zéro résidu), un projet labellisé par Agrimip Sud-Ouest Innovation (financé par le FUI) qui s’élève à 3,38 M€. Sont également impliqués dans ce programme Blue Whale, Absoger, des laboratoires toulousains…

MAF interviendra sur la partie du procédé réduisant les entrants ainsi que sur le traitement des eaux. L’objectif est d’offrir aux consommateurs un fruit se rapprochant des variétés bio.

EMP : Les perspectives en 2013 ?

Ph. Blanc : Nous sommes armés pour conquérir de nouveaux marchés. Notre outil de travail est pleinement opérationnel après le déménagement en 2010 sur la zone d’Albasud.

Nous avons plusieurs dossiers en préparation. Les marges de progression sont importantes. Partout  où se structurent des réseaux de distribution alimentaires, nos équipements permettent aux producteurs de garantir un approvisionnement en fruits et légumes frais avec le standard qualité attendu par les consommateurs.

Emma BAO
Diffusé le 27 septembre 2012

 

Encadré

Un groupe 100% familial

 

L’entreprise a été fondée en 1962 par Lucien Blanc qui l’a transmise à son fils Philippe. Exerçant les fonctions de président du groupe, ce dernier s’appuie sur ses 5 fils occupant tous des postes directionnels (l’un est directeur de MAF Agrobotic, deux autres des USA et de l’Espagne, deux autres dirigent l’électronique et l’export).

 

Encadré

 

Engagements

Même si le pilotage d’un groupe déployé à l’échelle mondiale capte l’essentiel de son temps, Philippe Blanc est « conseiller » à la Banque de France du Tarn-et-Garonne, Conseiller du commerce extérieur et co-président d’Agritronic, la structure dédiée à l’arboriculture dans le cadre du projet de plateforme DECIDAIE.

Encadré

Focus

-CA : 110 M€

-Effectifs : près de 800 à travers le monde dont 280 en France (200 au siège de Montauban).

-100% des fabrications intégrées.

-MAF Agrobotic est l’entité France du groupe MAF dont le siège social est à Montauban. Les filiales de Château-du-Loir (Sarthe) et à Cavaillon (Vaucluse) sont en charge du commercial et SAV

-15 filiales. Sites mondiaux de fabrication : France, Espagne, USA, Australie, Chili, Mexique, Chine.

-La partie électronique est élaborée en France. Les USA ont le savoir-faire sur les citrons.