Campus des Métiers et des qualifications Aéronautique et spatial en Occitanie :

Bruno Nouzille, vp du pôle AESE, Yann Barbaux, président d'AESE, Patrick Désire, directeur général d'AESE, François Vives, directeur opérationel du Campus, Pierre Donnadieu, président du Campus

Rapprocher tous les offreurs de formation initiale et continue privés et publics  avec les besoins de la filière aéronautique et spatiale, le Campus des Métiers et des qualifications aéronautique et spatial a du pain sur la planche pour rendre « l’écosystème » plus réactif. « La filière n’a pas été très bonne dans ce domaine. Nos entreprises peuvent être limitées dans leur croissance par manque de ressources humaines » indiquait Yann Barbaux, le président d’Aerospace Valley lors de la signature de la convention avec ce Campus des Métiers dédié à la filière aérospatiale qui fait partie des 11 Campus en Occitanie avec chacun leur spécialité. Depuis sa labellisation en mars 2016, la vingtaine de groupe de travail ont débouché sur les premiers projets opérationnels.

 

Le premier groupe a planché sur la mise à disposition du plateau technique de  l’A350-900 MSN3 positionné à St-Martin-du-Touch pour des activités pédagogiques ouvertes aux organismes de formation, à l’IRT Saint-Exupéry… Une convention a été signée avec Airbus pour la mise à disposition, l’avion est en cours d’aménagement avec l’installation, de parois et panneaux, de sièges cockpit et passagers, de coffre à bagage, d’un simulateur … « Aucun organisme de formation ne pouvait seul accéder à un tel plateau. En se regroupant, on va mieux répondre aux besoins de la filière » souligne Laurent Juillac, coordinateur pédagogique du Campus.

Un autre groupe développe un site- alternanceaerospace.fr- de mise en relation des jeunes à la recherche d’une formation par alternance du CAP au BAC+5. L’idée c’est d’accompagner le jeune, de vérifier son profil et le diriger vers les offreurs de formation adaptés et les entreprises. Lancé lors du salon Travail Avenir Formation le 15 mai dernier à St-Orens, le site sera pleinement opérationnel au printemps 2019.

Une autre initiative vise à  inclure un contenu aéronautique dans les formations actuelles sans changer le référentiel par exemple en ajoutant des modules supplémentaires, en adaptant le contenu. « Cela va dans le sens d’une meilleure attractivité des formations ».

Pour la fabrication additive