CARRIERES ET MATERIAUX : Concilier besoins en approvisionnement et développement durable

La dernière AG de l’Unicem Midi-Pyrénées a été marquée par la signature de l’engagement santé-sécurité au travail, les entreprises de la filière affichant ainsi leur volonté de mieux faire avec des audits et programmes d’action. Une démarche qu’ont saluée les représentants de la Carsat et de la  Dreal qui ont assisté à l’officialisation de cet accord.

Lors de cette manifestation, a également été mis en avant le livre blanc « Carrières & Granulats à l’horizon 2030 », un document destiné à mobiliser la profession mais aussi les collectivités locales (aménageurs et donc consommatrices de matériaux) sur la nécessité de concilier extraction et développement durable. Les efforts entrepris depuis plusieurs années déjà doivent se poursuivre avec le développement du recyclage, la concertation en amont des projets, des choix de mode de transport, le réaménagement des carrières et des espaces naturels…

La mise en œuvre du Grenelle de l’environnement avec l’établissement du schéma régional Climat Air Energie et celui sur la cohérence écologique durcit les conditions d’approvisionnement des futurs chantiers. Les établissements industriels auront de plus en plus de mal à obtenir des autorisations pour ouvrir des carrières. En évoquant ces difficultés, les exploitants de granulats présents à l’AG ont aussi abordé le problème de l’acheminement. L’idéal serait par exemple de ravitailler par le rail l’agglomération toulousaine en produits finis. Ce qui supposerait de trouver à la périphérie de la métropole une surface embranchée fer servant de lieu de rassemblement et d’éclatement des matériaux. Un site difficile à sélectionner car cette alternative suppose in fine le convoyage par camions de la marchandise jusqu’au destinataire final. Un trafic dont ne voudront pas logiquement les riverains. L’absence de voies navigables adaptées au transport des pondéreux laisse entrevoir peu de solutions de rechange.

La conjoncture a aussi été commentée, le métier dépendant directement de l’état de santé du BTP et plus particulièrement des chantiers routiers qui génèrent 75% des volumes d’affaires. Ces derniers étant en Midi-Pyrénées plutôt en souffrance, les industriels des carrières et matériaux subissent une baisse d’activité estimée à 20% en 2009 et en 2010. Après le soubresaut de début d’année, c’est à nouveau l’atonie qui prévaut.

Emma BAO

Diffusé le 22-09-2011

Encadré

Granulats : un tiers des volumes régionaux absorbés par l’agglomération toulousaine

 

Midi-Pyrénées satisfait ses besoins en granulats. Un tiers des volumes produits sont consommés par l’agglomération toulousaine qui absorbe en moyenne entre 7 et 9 millions de tonnes. Si tous les départements possèdent des ressources, de fortes disparités sont constatées en termes d’activité. Sur le 31, les dernières ouvertures de carrières remontent à 5/6 ans.

Dans le Tarn et Garonne, la situation est aussi gelée, la plupart des PLU bloquant les projets après les aménagements déjà consentis pour la LGV.

Le potentiel de gisements est très important en Ariège, notamment à Saverdun. La proximité des Pyrénées, l’existence de la voie ferrée et de l’autoroute facilitent une exploitation également encouragée pour les emplois créés.

Pas de projets majeurs dans le Tarn (où ont été autorisées quelques extensions) et dans l’Aveyron où sont remis en cause les dossiers. Le manque d’acceptabilité sociale sur ces territoires est notoire tout comme dans la Lot où la présence du parc naturel condamne d’avance toute initiative.

Dans le Gers, département rural, la demande et l’offre s’ajustent bien (présence d’une carrière sur l’Adour et extraction de roches massives avec un calcaire friable). Sur les Hautes-Pyrénées, il n’y a pas de tension majeure, la montagne et la vallée de l’Adour offrant de bonnes opportunités aux exploitants.

Encadré

Michel Mano, réélu président

L’AG a été l’occasion de renouveler le conseil d’administration de l’Unicem. Le mandat électif du président Michel Mano a été reconduit. Les adhérents à l’organisation professionnelle ont aussi rendu un hommage particulier au secrétaire général Midi-Pyrénées/Adour Garonne, Michel Warinsko qui en prenant sa retraite, passe le témoin à Philippe Gouze