CFA de Blagnac. Un nouvel élan pour la rentrée

Le CFA Commerce et Services de Blagnac compte plus d'une soixantaine de formateurs, 1450 apprentis et 1200 entreprises partenaires. Près d'une quarantaine de formations sont proposées. Plus de 50 % de ses formations tournent autour de l'hôtellerie-restauration.

Le CFA Commerce et Services de Blagnac confirme sa réputation d’excellence en comptant dans sa promotion 2018-2019 des lauréats de concours régionaux et nationaux. Une nouvelle dynamique est engagée dans ce centre de formation dont Michèle Raymondis a récemment pris la présidence.

« Nous nous démarquons par notre niveau d’excellence et nous n’avons qu’à montrer que nous sommes les meilleurs » affirme Michèle Raymondis, la nouvelle présidente qui prend la suite de Marie-Claude Augier à la présidence du CFA de Blagnac. L’établissement est  spécialisé dans les formations en alternance aux métiers de l’hôtellerie-restauration (50  à 55 % des formations, soit 700 apprentis), de fleuriste, et du commerce.
 La nouvelle présidente et son équipe ont trois objectifs :  maintenir le haut niveau des formations, les faire progresser pour toujours répondre aux attentes des entreprises (nouveaux diplômes) et des apprentis (intégration des outils digitaux) et enfin communiquer davantage sur la réputation et les bons résultats du centre. Comme tous les acteurs de la formation par alternance, le CFA de Blagnac est sur le qui-vive : la réforme de l’apprentissage en cours va transformer le secteur et conduit à l’ouverture, à la concurrence. Il reste encore des zones d’ombre sur  l’application de cette nouvelle réforme,  mais Michèle Raymondis sait qu’il faudra faire preuve de compétitivité et d’attractivité pour maintenir sa place sur ce secteur en voie de transformation. Le CFA comptait pour cette promotion 2018-2019 plus d’une soixantaine de formateurs et 1450 apprentis.

Des concours pour se démarquer
De nombreuses médailles et coupes ont été décernées cette année au CFA de Blagnac, ce qui a fait la fierté des apprentis, comme de la direction et des formateurs : «La cellule concours que nous avons mise en place cette année s’avère très efficace. Ce genre d’initiative stimule les apprentis et les formateurs. Et puis il faut bien constater qu’indirectement le CFA gagne en notoriété à travers ces récompenses», observe  Didier Machard, directeur du centre. Thomas Lamic, finaliste du concours jeunes talents maîtres restaurateurs,  Kevin Pellan, vice-champion de France desserts,  ou Coraline Astruc, meilleure Apprentie de France  Fleuriste, voient leur parcours professionnel boosté par ces récompenses. «Nous avons des jeunes qui viennent d’autres régions pour bénéficier de notre image et trouver de bons contrats d’apprentissage avec des entreprises de renom», ajoute le directeur. 
Pour la rentrée 2019, trois nouvelles formations s’ajoutent aux 36 formations proposées par le CFA Commerce et Services de Blagnac : le CAP Primeur, le Brevet Professionnel gouvernante et la Mention Complémentaire Employé traiteur. Des cursus où une forte de demande des professionnels est observée aujourd’hui.  

Des plateaux techniques ultra équipés
 Il faut dire que le CFA fait partie des centres les mieux équipés, notamment pour la partie hôtellerie-restauration. Un étage a été transformé en espace d’hôtellerie pour une réelle mise en situation : un espace accueil, deux chambres aménagées, un espace bar... Pour la partie restauration, un plateau technique est installé. L’espace principal de 500 m² a été conçu sur mesure avec un gros effort sur l’ergonomie des agencements. 32 postes individuels et une douzaine de postes mixtes sont installés, des postes ultra équipés avec près de 4000 ustensiles à disposition. 1,85 M€ ont été investis pour la construction et l’équipement de cette cellule de formation (travaux 2011). A côté de la salle des fourneaux, un magasin équipé du logiciel epack hygiène qui permet le suivi du plan de maîtrise sanitaire est installé, avec aussi une salle self pour la restauration collective quotidienne et une salle de restaurant. Celui-ci est ouvert au grand public le mardi midi et le jeudi midi et soir. Encore l’occasion pour  les apprentis de travailler en conditions réelles.

Face au nouveau défi de la concurrence
 «Il va falloir investir pour coller aux nouvelles attentes et progresser dans la digitalisation», prévoit la présidente Michèle Raymondis qui veut adapter l’offre de formation aux nouvelles façons d’étudier : des cursus courts,  à distance, des outils pédagogiques digitaux… Un CoQ, comité d’organisation de la qualité a été mis en place cette année pour réfléchir avec des professionnels reconnus (neuf chefs étoilés de la région) à une évolution des contenus des formations par rapport aux nouvelles tendances et attentes dans les métiers de la restauration.
Mais le plus grand défi auquel se confronte le CFA aujourd’hui est celui de l’ouverture à la concurrence, effet direct de la réforme de l’apprentissage. Les centres vont se multiplier sur le marché. Le centre blagnacais a de quoi tirer son épingle du jeu avec une expérience reconnue (plus de 40 ans d’activité) et de très bons résultats (taux de réussite général de 85 %).
Question débouchés, étant positionné sur des métiers de tension, les 100 % d’entrée dans la vie active sont considérés comme une évidence. Ce qui mettra aussi en avant ce CFA, ce seront les récompenses aux concours récoltées par les apprentis. La direction compte bien en annoncer de nouvelles pour la promotion 2019-20 !