COMMERCE : Kitchen Bazaar et TOC, 1er réseau national de distribution en centre-ville d’ustensiles de cuisine haut de gamme !

de g à d : Laurent Simon et Olivier Guéret


Avec l’acquisition de Kitchen Bazaar, TKB (ex Cetoc) est devenu le leader national de la distribution en centre-ville d’ustensiles de cuisine. Les fondateurs de l’enseigne TOC, Laurent Simon et Olivier Guéret ont choisi de garder les deux marques commerciales fédérées autour d’un même concept. L’opération de croissance externe a permis à l’entreprise toulousaine de doubler son périmètre, détenant à présent 21 magasins.
Sur l’arc grand Sud, sont implantées 7 boutiques TOC en propre. Une première franchise a été inaugurée à Arcueil. Les 14 enseignes Kitchen Bazaar (dont 8 à Paris) complètent le maillage national.

L’objectif est de densifier le réseau en multipliant les franchises pour atteindre d’ici 3 à 4 ans les 70 points de vente en cœur de cité. 5 ouvertures nouvelles ont été signées et seront opérationnelles avant la fin de l’année.

En 5 ans, la société n’a cessé de croître, les levées de fonds successives ayant permis de financer un développement maîtrisé. « L’intégration de Kitchen Bazaar a été une opportunité pour être plus gros, plus vite et donc plus efficaces » souligne Laurent Simon en évoquant l’accompagnement de Midi Capital qui a pris des participations dans TKB. Une fois le maillage de l’hexagone réussi,  la société se positionnera à l’international. « Nous sommes confiant dans le potentiel d’une marque de distribution française légitime sur le plaisir de cuisiner » ajoute Olivier Guéret.

Avec une centaine de salariés et un CA prévisionnel de 12 M€ au prochain exercice, l’entreprise qui  garde un siège social toulousain, surfe sur un marché très dynamique mais aussi très concurrentiel. La différence se joue sur la qualité et l’étendue de la gamme (3000 références chez TKB,  140 fournisseurs), l’innovation, la relation clientèle. Le regain du commerce de proximité, la reprise en main de la  cuisine par les consommateurs, l’engouement des enfants pour la pâtisserie créative…autant de facteurs qui font le succès de cette enseigne qui a osé lancer un Mini TOC (rue Alsace Lorraine) dédié au jeunes afficionados. Une expérience concluante qui sera répliquée dans d’autres métropoles. L’esprit TOC généralisé à tout le réseau, insuffle au consommateur l’envie et le plaisir de cuisiner. Des animations sont organisées en permanence dans les boutiques pour valoriser des produits, faire découvrir des recettes. Le prochain événementiel mettra à l’honneur les fleurons régionaux. Internet et les réseaux sociaux favorisent l’échange entre la communauté des clients. Le conseil est une valeur forte c’est pourquoi la plupart des vendeurs ont reçu une formation en cuisine. La tendance ? Plusieurs îlots se côtoient pour des centres d’intérêt très variés. Dans cet archipel culinaire,  différents univers ont la faveur du public : les pâtes, les glaces, le pain, les bonbons chocolat, les cakes, la confection du repas à emporter au bureau…

Emma BAO
Diffusé le 1-09-2013

 

Encadré

Le rachat de Kitchen Bazaar

Les fondateurs de Cetoc ont rencontré Mastrad propriétaire de cette marque pionnière il y a 40 ans sur le concept de distribution en centre-ville d’ustensiles de cuisine. Les initiateurs du réseau sont restés 30 ans à la tête de l’enseigne cédée à un fonds d’investissement qui a ouvert son capital au fabricant de matériel de cuisine Mastrad devenu majoritaire dans l’affaire. A la fois fournisseur et distributeur, cet industriel a préféré se recentrer sur son cœur de métier, après avoir rencontré les dirigeants de Cetoc. Entre les deux réseaux la complémentarité était forte avec une offre haut de gamme, des implantations de 80 à 100 m2 dans les hyper-centres. L’opération de cession a nécessité un an de préparation. Une nouvelle entité TKB a été créée avec au capital, les actionnaires de Cetoc, le fonds d’investissement Midi Capital et Mastrad.