CONTROLE D'ACCES BATIMENT : Adveez lance un système en mode mains libres !

 

 

 

L’expérience acquise chez MEAS et chez Continental a motivé Karim Ben Dhia à créer en 2011 sa propre entreprise dans le domaine du contrôle d’accès en mode mains libres et le suivi des personnes. Son associé Thibaut Kein, ancien salarié de l’équipementier automobile l’a suivi dans cette aventure.

Bénéficiant de l’accompagnement de l’Incubateur Midi-Pyrénées qui se termine en fin d’année, le dirigeant d’Adveez est confiant quant au développement de la PME, le business plan se réalisant plus vite que prévu.

La solution proposée a séduit d’entrée les distributeurs, installateurs et intégrateurs. Plusieurs institutions médicalisées (EHPAD, MAS…) l’utilisent tout comme des industriels pour gérer l’accès aux bâtiments,  bureaux et zones de production (ouverture et fermeture des portes sectionnelles…).  Ainsi MEAS a choisi ce dispositif pour son nouvel ensemble immobilier inauguré cet été. C’est d’ailleurs dans ses locaux qu’est hébergée Adveez.

L’hôpital de Bayonne est en cours d’équipement. Des clients comme Domodep n’ont pas hésité à référencer le produit. « Notre offre correspond bien aux besoins du secteur médico-social » souligne Karim Ben Dhia en détaillant les différentes applications.

Outre le badge mains libres, un bracelet également omnidirectionnel assure le monitoring des personnes en déambulation, ce qui contribue à leur protection tout en facilitant le travail des soignants.

Le savoir-faire Continental a été capitalisé avec la signature d’un contrat pour exploiter un composant accès mains libres. La R&D déployée en interne a permis de mettre au point la technologie de détection automatique et sécurisée d’un identifiant dans une zone déterminée.

« La recherche se poursuit autour de  bracelets anti-fugues ainsi que sur les objets communicants » indique Thibaut Kein, responsables des ventes. La priorité est donnée à l’ouverture du système pour l’intégrer dans les nombreux formats propriétaires (systèmes de communication spécifiques aux hôpitaux, alarmes pour le bâtiment, GTB…). Une centrale de contrôle d’accès supervisant les droits d’accès est en cours de finalisation.

La baisse des coûts est aussi en ligne de mire. Elle passe par une augmentation des volumes au fur et à mesure de la montée en cadence commerciale. L’entreprise travaille aussi sur la fiabilité avec la volonté de garantir 3 à 4 années de fonctionnement d’un badge sans changement de pile soit 3 à 4 millions d’activations contre 2 millions actuellement.

Employant une dizaine de collaborateurs, pour la plupart des ingénieurs, Adveez réalisera lors de ce 1e premier exercice 150 000 € de CA. 500 000€ sont prévus en 2013 et 1,3 M€ en 2014 !

Emma BAO
Diffusé le 27 septembre 2012

 

 

Encadrée

 

Une offre packagée

Le kit comprend un badge mains libres (Tagveez), une station de repérage des badges et de gestion des accès (Superveez), un logiciel de gestion des données et de configuration à distance (Netveez), un bracelet pour le secteur médico-social.

Avantages : confort, liberté, gain de temps, déclenchement sécurisé à distance des accès, amélioration de la circulation aux points de passage, facilité d’accès aux personnes en situation de handicap, suivi des biens et des personnes sans infrastructures lourdes.