DIGITAL : En ligne ou chez l’opticien, comment FittingBox a généralisé l’essayage virtuel de lunettes !

 

de g à d : Benjamin Hakoun et Ariel Ukroun

La plus grande base de données au monde, soit 33 000 lunettes  en 3D,  se trouve à Labège, chez FittingBox. Cette PME qui vient de fêter ses 10 ans a été la première à créer un logiciel d’essayage virtuel de montures en ligne. Le concept a immédiatement séduit les professionnels qui le considèrent comme un outil d’aide à la vente. Si bien que de nombreux opticiens de tous les pays l’ont adopté.

Une stratégie omnicanal

« Notre solution est omnicanal, l’internaute sélectionne et appose sur son visage les montures mises en ligne par les opticiens puis se rend en magasin pour finaliser l’achat ; sur place, des miroirs virtuels et tablettes sont à sa disposition pour se livrer à d’autres essais virtuels» explique Florian Lopez, responsable marketing. Cette stratégie Web couplée à la surface physique de vente génère du trafic et du volume d’affaires. Si bien que quelque 5300 clients utilisent aux quatre coins de la planète le système. Parmi eux figurent les indépendants, les groupements d’opticiens, les têtes de réseaux, les centrales d’achat…mais aussi les grandes marques de lunettes.

Ouverture de FittingBox Inc

L’année 2016 a été marquée par l’implantation d’une filiale à Miami. De quoi accélérer le déploiement commercial aux USA qui génèrent actuellement 30% du CA. D’autres destinations phares seront prospectées cette année, l’export étant un des leviers de la croissance.

L’autre c’est l’innovation. FittingBox qui a déposé une dizaine de brevets (France, Europe, USA) continue à améliorer la technologie afin que l’application soit toujours plus réaliste et rapide. La R&D qui capte 30% du CA, vise aussi à étendre la compatibilité du système à un maximum d’appareils. Quant à l’Ipad dédié, de nouvelles fonctionnalités seront introduites tout comme seront optimisés les miroirs digitaux.

 
Emma Bao
Diffusé le 1er septembre 2016

 

A retenir

-Effectifs : 47 salariés

-5300 clients représentant 13 500 points de vente

-Croissance du CA (non communiqué) : +33%.

-Part de l’exportation : 55% du CA

 

Les offres web to store et in store

Les opticiens peuvent confier à FittingBox la réalisation intégrale de leurs sites web ou ne retenir que la brique catalogue de lunettes et essayage virtuel (logiciel exploité en mode Saas). La PME leur fournit aussi les Ipad dédiés et les miroirs digitaux.

Avec la solution Owiz Plugin, l’internaute entre sur le site en ligne du magasin d’optique. Il accède au catalogue de montures et procède à leur essayage virtuel. Un exercice ludique, qu’il peut partager avec son entourage. FittingBox a aussi mis à disposition des opticiens Owiz Social afin que les clients puissent se livrer au même exercice mais sur la page facebook de ces professionnels.

Une fois son intérêt capté, l’internaute se rend en boutique et peut poursuivre l’expérience d’essayage virtuel. Un miroir digital (Owiz Mirror) l’attend pour tester les modèles de son choix. Un support tablette configuré d’entrée pour cette fonctionnalité est à la disposition de l’opticien et de son client.

Les avantages sont multiples. Le visiteur de la boutique présélectionne des montures en prenant son temps. L’opticien peut lui proposer aussi des modèles ou couleurs qu’il n’a pas en stock. L’Ipad ou le miroir digital facilitent les essais des lunettes de soleil, souvent sous clé pour éviter les vols.

La magie de l’essayage virtuel en vidéo opère toujours et la possibilité de faire des selfies avec les lunettes virtuelles sur le nez introduit une animation supplémentaire. Surtout si on repart avec une photo instantanée (type Polaroid).