Aéronautique. Les défis de l'aéronef plus électrique

Plateforme dédiée à l'étude des décharges partielles à l'IRT Saint-Exupéry. crédit : IRT Saint-Exupéry.

La propulsion 100 % électrique des avions commerciaux, ce n'est pas pour demain : des questions majeures comme celles de la masse des batteries et câblages ou de la provenance des énergies n'ont pas encore abouti. En attendant, l'électrification de l'avion se poursuit. A Toulouse, les chercheurs et entreprises de l'aéronautique ont placé l'aéronef plus électrique dans leurs priorités. Avec une ambition : maintenir des coûts attractifs. 
Parallèlement à ces avancées, des projets de véhicules urbains électriques volants se concrétisent. Ces taxis volants, déjà en phase test chez certains constructeurs, se présentent comme une solution adaptée aux nouveaux usages de la mobilité.