Bâtiment : les défis de l'innovation

crédit : GA Smart Building.

Les bâtisseurs d’Occitanie mettent le cap sur l’innovation

Longtemps perçu comme peu innovant, le bâtiment prend aujourd’hui de plein fouet la vague de la transformation. Deux enjeux majeurs guident sa mutation : la transition écologique et la digitalisation. L’urgence climatique bouscule effectivement le secteur, sachant que le bâtiment reste le premier poste de consommation d’énergie en France : selon le dernier Bilan de l’énergie  du ministère de l’Environnement, 45 % de l’énergie globale est consommée par ce secteur. Pointée du doigt, incitée par des réglementations de plus en plus strictes et des dispositifs incitatifs, comme par exemple l’appel à projets « Bâtiments Nowatt » lancé par la Région Occitanie, la  filière du bâtiment doit intégrer des solutions plus vertes : solutions circulaires intégrant des énergies propres, mixité des matériaux (le 100% béton a moins la cote), performance de l’étanchéité, intégration du végétal, optimisation de la consommation d’énergie par les usagers, etc. Deuxième enjeu auquel les acteurs du bâtiment doivent faire face : la quête de l’efficacité opérationnelle, car même si la crise est derrière, les marges du secteur restent faibles. Sont privilégiés les chantiers rapides, propres, et des ouvrages correspondant aux nouvelles façons de travailler (espaces modulaires, confort de lumière et d’air, espaces verts) et aux dernières tendances dans l’habitat (intégration de la domotique par exemple).

Quels outils pour répondre à ces cahiers des charges bien remplis ? Côté méthodes, on parle de plus de construction hors-site et du Lean construction  qui permet d’agir sur les flux de matériaux, de matériels et de main-d’œuvre, et qui permet d’éviter des ruptures de charge et donc du gaspillage. L’internet des objets, la réalité augmentée,  le suivi sur tablettes, et bien sur  la modélisation numérique (BIM) sont les technologies qui révolutionnent  les chantiers et font évoluer les métiers.  Truffés de capteurs et devenus intelligents, les nouveaux bâtiments génèrent des milliers de données à la seconde. Le traitement du big data dans le BTP n’en est qu’à ses débuts  et l’intelligence artificielle jouera un rôle clé dans la gestion des bâtiments. La Smart Buildings Alliance a pour vaste mission d’accompagner les acteurs du bâtiment autour du numérique et a ouvert au printemps dernier son antenne en Occitanie. Un  signe supplémentaire de la mobilisation des acteurs locaux dans ce tournant majeur de la digitalisation et de la maîtrise des énergies.