Le New Space. De nouvelles opportunités pour la filière spatiale en Occitanie ?

Le New Space, de nouveaux marchés pour les PME de la filière (photo Soterem)

Les trois grands donneurs d’ordre du spatial, Airbus Defense and Space, le Cnes et Thales Alenia Space avec les PME de la filière en Occitanie sont en mouvement pour capter les nouveaux marchés du New Space. OneWeb Satellites avait donné le ton en 2015 lors de la signature du contrat au Bourget, confirmé par l’installation de la chaîne pilote au Palays et la mise en orbite des 6 premiers exemplaires le 27 février 2019 depuis Kourou en Guyane, pour une constellation de 900 satellites. L’initiative Angel de création d’une filière française de nanosatellites débouchera à la fin 2019 sur la mise en orbite du démonstrateur. Dans la foulée, suivra le déploiement de la constellation de 20 nanosatellites Kinéis. Une dizaine de PME de la filière se sont regroupées sous la bannière de NewSpace Factory afin d’attaquer le marché international du New Space avec une vraie capacité industrielle plus des produits et des services associés qui ont passé l’épreuve du feu en orbite.  L’industrie locale a des  atouts face à une concurrence tous azimuts, américaine, européenne, asiatique….animée par les acteurs traditionnels et les nouveaux entrants. La demande de segments spatiaux pour les usages civils et  militaires de toutes natures à commencer par l’internet n’a pas fini de croître à l’échelle mondiale. La concurrence s’active partout.  Eutelsat, en exploitant la technologie de Sigfox, annonce le lancement d’ELO, un démonstrateur de nanosatellites en 2019. Fourni par une société américaine, le déployement d’une constellation IoT serait réalisé dans la foulée.