ECOMATERIAUX : Des murs en brique de chanvre dès 2011

Une brique de chanvre pour une éco-construction ! Le prototype vient d’être présenté par Euralis, au sein de la filiale Agrofibre. Développé dans le cadre du projet Sativa Muris, labellisé par le pôle de compétitivité AgriMip, ce matériau est entièrement recyclable.
 
Une solution économe d’énergie
 
Le parpaing se compose de chènevotte (83% de son volume) et d’éco-liants. L’utilisation de la partie moelleuse de la tige de chanvre permet d’obtenir un produit de faible densité (14 kilos contre 20 en version béton) assorti d’un pouvoir isolant élevé. La résistance mécanique est excellente (3mpa) tout comme les paramètres hydrométriques. L’assemblage s’effectue à joints minces. Les murs ainsi bâtis génèrent d’importantes économies d’énergie.
Contribuant au développement durable, le projet Sativa Muris répond tout particulièrement à la priorité chimie du végétal du Ministère de l’Agriculture.
 
Distribution du produit prévue en 2011
 
L’autre intérêt de cette innovation, c’est l’alliance de plusieurs partenaires aux compétences complémentaires. Toute la chaîne est impliquée, des producteurs de matières premières dont Euralis aux fabricants de chaux sans oublier les laboratoires de recherche et les briquetiers (dont un acteur toulousain). De quoi maîtriser l’ensemble du process industriel pour une distribution à grande échelle.
Le lancement commercial est prévu en 2011. Le marché ciblé est celui de l’éco-construction dont l’Ademe prévoit une progression régulière à moyen terme. Dès la mise en vente de la brique en chanvre, les parties prenantes du projet misent sur la réalisation d’une quarantaine de maisons par mois. C’est la solution idéale de mono-mur, un bloc autoporteur à isolation répartie qui sera conforme aux futures réglementations thermiques qui régiront le bâtiment à compter de 2012 et qui fixent une consommation inférieure à 50 kW/m2 et par an.