EDITION DE LOGICIELS : Des outils de management et de gestion des ressources humaines en mode SaaS conçus par Eurécia

 Après avoir travaillé au sein de grands groupes, Pascal Grémiaux s’est lancé, il y a 6 ans, dans l’édition de logiciels de gestion et management RH : gestion des congés et absences, du temps et des activités, des notes de frais et du planning des ressources. Un cinquième module RH a été ajouté à ce pack ; il assure la gestion du dossier salarié (contrat de travail, formation, visite médicale, habilitations…).

En effet, l’expérience professionnelle de Pascal Grémiaux l’a incité à créer des outils pour simplifier et automatiser la gestion des ressources humaines et du management.

 « Notre principal concurrent c’est Excel !» commente avec humour le dirigeant d’Eurécia.

Exploitées en mode SaaS, les solutions de cet éditeur toulousain sont utilisées par des entreprises de 20 à quelques milliers de salariés. Les logiciels, accessibles à chaque collaborateur sont multilingues et multidevises. Les premiers clients captés sur Internet provenaient de Belgique, de Chine et des Caraïbes. Depuis le portefeuille s’est bien étoffé avec quelque 250 références dont IDTGV, La Poste, Toshiba, Honeywell, Activision, BNP Paribas à Monaco, Merrill Lynch, Bic, Berger Levraut, Promologis, GPDIS, Dimension Data…

 « La facilité de prise en main, la lisibilité, l’ergonomie, l’amélioration continue du produit… autant de critères appréciés par les donneurs d’ordres qui plébiscitent aussi la relation de proximité et la réactivité d’Eurécia » résume Pascal Grémiaux en insistant sur un des avantages clés qu’est l’interopérabilité des modules avec les autres systèmes d’information de l’entreprise (ERP, logiciels de paye, de comptabilité comme SAGE, ADPGSI, SAP…). Par défaut, toutes les données sont exportables au format Excel et les activités et congés se synchronisent avec Google Calendar et Microsoft Outlook pour la gestion des agendas et plannings. Tous les modules peuvent être souscrits séparément sachant que l’offre est modulable et évolutive. La personnalisation fait aussi partie des éléments différentiateurs. A titre d’exemple, on peut customiser l’interface du logiciel aux couleurs et logo de l’entreprise utilisatrice.

Par ailleurs, la sécurisation des données sur le Cloud est garantie. La PME qui s’appuie sur la société Itrust, fera partie des premiers éditeurs de logiciels à avoir le label IKare.

Avec un chiffre d’affaires qui double chaque année  (plus de 500 000 euros en 2011 dont 20% générés à l’international), cet éditeur qui emploie une douzaine de personnes distribue son offre en direct et via un réseau d’une vingtaine de revendeurs en France. Quant à la R&D, autofinancée, elle est axée sur le développement de l’interopérabilité avec les systèmes d’informations existants et les API (Applications Program Interfaces). La société s’intéresse aussi à la mobilité (ses solutions sont accessibles sur smartphone) et à la mise à disposition de ses applications sur les « places de marché » du Cloud comme celles de Google, Salesforce, Orange Business Services…

Emma Bao
Diffusé le 29 mai 2012

En note :

Pascal Grémiaux est ingénieur Enseeith et a effectué sa dernière année d’études à l’Ecole Polytechnique de Montréal. Il est titulaire d’un MBA Exécutive.