Edition de logiciels en Occitanie : une activité en pleine santé mais des difficultés pour recruter

crédit : Lukas- Blazed -unsplash.

La récente enquête menée par EY en partenariat avec le Syntec Numérique et le cluster Digital 113 (ex Digital Place et FrenchSouth.Digital) donne le pouls de l'activité des éditeurs de logiciels. Une présentation plus centrée sur la région Occitanie a été donnée le 8 février dernier par les  acteurs de cette étude, en présence d’entrepreneurs locaux : Pascal Grémiaux, dirigeant d’Eurécia (logiciels RH), Alain Rabary, dirigeant de Val Software (logiciels formation) et Anton Bielakoff directeur général du groupe Lyra (logiciels de paiement en ligne). En région, les plus de 30 éditeurs locaux suivent la tendance nationale avec  des chiffres toujours en hausse, soit une croissance moyenne  du chiffre d’affaires de +22 % entre 2015 et 2017. Ces entreprises affirment qu’elles attirent de plus en plus d’investisseurs, notamment des fonds américains. Leur rentabilité et le développement du modèle SaaS expliquent cette tendance. Aujourd'hui, un tiers des éditeurs proposent des abonnements sur une durée de 3 ans. Ce qui leur assure une certaine visibilité.  Autre tendance de fonds : les projets de croissance externe pour  les années à venir (pour 43 % des entreprises d’Occitanie), y compris à l’international. Au niveau de l’export, la profession est encore timide en Occitanie puisque 92 % de son chiffre se fait encore en France. En phase de recrutement, les entreprises peinent à trouver les profils recherchés. « Nous recevons souvent des profils hors de France », constate Alain Rabary, dirigeant de Val Software qui a démarré une campagne de recrutement de 38 personnes. 15 % des postes ont été pourvus à ce jour. Dans l’ensemble, 85% des éditeurs  annoncent avoir des difficultés de recrutement.