ELECTRONIQUE : Freescale Toulouse projets en cours de développement

 
 
75 principaux projets sont en cours de développement chez Freescale Toulouse. Lors de la journée consacrée à la Technologie intitulée « Technical Enrichment Matrix » (TEM) le 28 septembre dernier, les 500 salariés du site ont pu avoir d’un seul coup une vue d’ensemble des travaux menés. Toulouse est le principal centre en Europe du groupe américain  personnes, (18 500 personnes 4,57 Md$ de CA). Ses compétences sont mondiales dans l’ingénierie de circuits analogiques, la radio fréquence, les radars embarqués et les capteurs déstinés aux applications automobile, industrielle, ou encore pour les télécoms.
« En 2012 l’activité du site s’est stabilisée / 2011 (201 M€ de chiffre d’affaires) indique le directeur du site » Denis Blanc à l’image de l’économie. Après avoir recruté une cinquantaine d’ingénieurs en 2011 le recrutement se poursuit à un rythme plus faible cette année. Le site travaille sur des marchés très diversifiés et la concurrence est mondiale avec d’autres centres d’ingénierie de circuits intégrés installés aux USA, au Japon, en Chine...
Toulouse réunit toutes les compétences pour l’ingénierie des circuits, la vente, le marketing et le support clients. Si la production a été définitivement stoppée sur le site, elle continue avec des technologies plus récentes ailleurs dans le groupe ou chez des fondeurs spécialisés dans la fabrication de « wafers », et capables d’aligner des dizaines de milliards de $ pour installer des usines produisant les nouvelles générations de circuits.
Pourquoi l’ingénierie toulousaine maintient son rang ?
« Nous apportons d’abord une solution technique aux clients. Le fait de travailler pour l’industrie automobile est aussi un gage de qualité reconnue dans le monde ». Le zéro défaut est la règle pour des puces produites à des millions d’exemplaires.
 
JL. B
Une « box » pour la santé à distance






Cette plateforme, entièrement développée par les ingénieurs toulousains de Freescale, et a pour but d’être mise en production par des clients intégrateurs. Elle permet de relier de multiples appareils portables, capteurs de données médicales personnelles(fréquence cardiaque, tension, taux de glycémie, de glucose, température ….), à des serveurs spécialisés, des centres d’appels et le monde médical via l’internet. Cette box très ouverte, fonctionne sous Windows ou Linux, et intégre les protocoles wifi, Bluetooh, ZigBee, RF, USB, Ethernet….ainsi qu’une connexion au serveur HealthVault de Microsoft. Elle est aussi capable de servir de plateforme pour la domotique. Parmi les 1ers clients figurent la société bordelaise e-device qui va lancer un appareil fin 2012. Cette plateforme peut également se présenter sous la forme d’une carte paramétrable au format réduit, voire sous la formed’un dongle USB. Les opérateurs téléphoniques font d’ailleurs partie des cibles. Le kit de développement est vendu 499 $.
 
Le multimédia nouvelle génération dans le cockpit des automobiles
 


i.MX c’est la technologie proposée par Freescale pour insérer le multimédia nouvelle génération dans les voitures. Une seule carte est capable de gérer des écrans reconfigurables dans le tableau de  bord en intégrant les informations du véhicule, la vidéo, la navigation ….et bien d’autres applications à l’image des tablettes reliées à l’internet. Une des options  sera par exemple d’apporter au conducteur davantage de sécurité avec une vision vue d’oiseau du véhicule afin de faciliter le stationnement. . La technologie  i.MX est proposée avec un, deux  ou quatre coeurs,  chacun pouvant atteindre 1,2 GHz. Parmi les constructeurs clients figurent GM et Ford qui ont déjà exploitées cette technologie. N°2 sur le marché de la voiture, Freescale compte sur le multimédia pour accroître sa part de marché en développant ces applications venues du grand public. Plusieurs affaires ont été gagnées récemment et les constructeurs européens commencent à intégrer les usages des tablettes dans les cockpits dans le haut de gamme avant de les diffuser à plus  large échelle.