ELECTRONIQUE : ISP System innove la fabrication de module de puissance et des nano


Paul Sauvageot, le pdg de l'entreprise
En septembre 2016, ISP System prévoit de mettre en service sa première machine OPLAS sur son site de Vic-en-Bigorre dans les Hautes-Pyrénées. Elle servira de démonstrateur pour ses clients en fabriquant des pièces. « C’est indispensable pour convaincre les distributeurs » relève Paul Sauvageot, le pdg de l’entreprise.

L’OPLAS est une machine automatique de frittage laser pour le packaging de composants en électronique de puissance.  ISP System compte bien transformer l’essai en livrant les premiers clients en 2017-2018. « Nous allons offrir un avantage concurrentiel à nos clients ».  L’Oxalate precursors laser sintering station est issue d’une technologie brevetée par le Cnrs, l’Université Paul Sabatier et Thales dont ISP System détient une licence. Cette machine est destinée à la production du packaging des composants avec une conductivité thermique très performante, une grande fiabilité et une conformité aux normes ROHs et Reach. Les clients sont les fabricants de composants électroniques de puissance, implantés en Europe mais surtout aux USA, en Asie. Les applications intéressent particulièrement les systèmes embarqués pour les marché des véhicules électriques et hybrides, l’aéronautique avec la chaîne de puissance de l’avion plus électrique, le spatial pour accroître la fiabilité des modules de puissance. Les premières pièces sortiront du centre de prototypage qui sera installé au siège de l’entreprise. ISP System était présent au 1er forum NanoRun organisé par l’IRT St-Exupéry le 23 février dernier à l’Enseeiht  sur la microélectronique à l’échelle nano : « la fiabilité et l’augmentation de puissance sont devenus deux mots clés pour nous. Les technologies de puissance sont en plein essor » indiquait  Paul Sauvageot.

 

Accroître les ventes à l’international

ISP System est une société qui développe des produits et machines spéciales à très fort contenu technologique,  maîtrisant la mécanique de précision, l’électronique, l’optronique,  la thermique, la robotique…Cette entreprise fondée en 1997, emploie 80 salariés dont une trentaine travaille au bureau d’études avec 6 chercheurs à plein temps. La R & D mobilise environ 10% de son chiffre d’affaires de près de 10 M€.  ISP System se concentre sur la conception et l’assemblage des produits, en sous-traitant la fabrication des composants.  Chaque année l’entreprise développe une cinquantaine de nouveaux projets, livre près de 10 000 positionneurs pour le secteur de la photonique, du médical et des sciences, près de 3000 actionneurs embarqués pour des applications dans l’aéronautique, le spatial, la défense, fabrique une cinquantaine de machines. Dans la foulée de l’OPLAS, cette entreprise bigourdane qui réalise déjà 25% de ses activités à l’international, compte encore élargir ses ventes à l’export. Elle s’appuie sur un réseau de distributeurs et une antenne à Chicago aux USA. « Nous avons une croissance rentable depuis l’origine en s’appuyant sur nos ressources propres sans prendre de risques, à l’image de la solidité des entreprises allemandes. ISP System a investi cette année 600 k€ pour lancer sa nouvelle machine OPLAS.

 

Il fait bon vivre en Bigorre !

 

 

 

ISP System a recruté récemment un ingénieur toulousain docteur en instrumentation scientifique qui s’est installé en Bigorre, son épouse médecin a trouvé facilement un poste dans la région. « Chez nous il n’y a pas d’embouteillages, les prix sont raisonnables pour faire construire et vivre à la campagne ».  

 

 

4 lignes de produits :

Opto mécanique et micro-nano positionnement.

Actionneurs embarqués.

Machines spéciales et robotique.

Dispositifs médicaux.

 

Article diffusé par JL Bénédini le 01/04/2016