ELECTRONIQUE : Nexer Electronics mise sur la diversification sectorielle et la dualité des technologies militaires-civiles

Si le secteur de la défense constitue encore l’essentiel du chiffre d’affaires, Nexter Electronics s’ouvre de plus en plus au marché civil qui à terme devrait générer la moitié de l’activité. La diversification dans le ferroviaire, l’aéronautique, l’automobile, l’énergie…commence à porter ses fruits. En progression régulière depuis la création de la filiale il y a 4 ans, le Chiffre d'Affaires sur l’exercice 2010 devrait dépasser pour la première fois les 30 Meuro ; sachant que l’actuel carnet de commandes laisse présager la même tendance en 2011.

L’entreprise issue de la réorganisation de Giat Industries possède sur les systèmes embarqués tout un savoir-faire dans la gestion de distribution de l’énergie et les calculateurs sécuritaires (contrôle commandes…). « Nous misons sur la dualité de nos produits, les technologies militaires intéressent de nombreux secteurs industriels» souligne Laurent Desfourneaux, directeur général délégué. De ce fait, Nexter Electronics met en place des produits sur « étagère » pour la gestion de batteries, la surveillance de réseaux électriques gérée de manière électronique…

En interne le service R&T est conforté tout comme sont intensifiés les partenariats de recherche avec les laboratoires (le LAAS, Tésa, Laplace …) et les PME. Sur l’appel à projets Electra 2010 lancé par l’Etat et la Région sur la thématique de « l’avion plus électrique », la société est impliquée dans APEN. Ce programme porté par Equip Aéro Technique (et qui fédère également VM Industrie et l’Onera), vise à mettre au point une nouvelle famille d’actionneurs électriques modulaires, pour des fonctions non critiques.

Nexter Electronics est partie prenante sur des projets avec Safran sur la gestion de l’énergie, avec la DGA via le dispositif RAPID destinée aux PME…Sur certains sujets de recherche, la société bénéficie aussi de financements de l’Agence de Défense européenne (EDA).

Dans le domaine spatial, l’entreprise a été retenue par le CNES dans le cadre du programme R&T (co-financement) qui lui a confiée un contrat sur l'optimisation des réseaux électriques embarqués. Concernant l’aéronautique, pour le compte de la société SAFT et en collaboration avec la société Adetel, Nexter Electronics développe un dispositif de sécurisation de la charge des batteries lithium-ion destiné au programme A350. Nexter Electronics fournit aussi à Thalès des équipements de gestion et de distribution de l'énergie pour les réseaux secondaires embarqués à bord des appareils type Dash 8, ainsi que pour Alenia Aeronautica dans le cadre d'un programme similaire de patrouilleur maritime embarqué sur ATR 72.

Dans le domaine ferroviaire, Nexter Electronics  réalise la maintenance et le maintien en conditions opérationnellse de cartes électroniques et ce pour le compte de la Sogeef, le Centre d’Essais Ferroviaire Européen. La société a également passé un nouvel accord avec Axseam Embedded Systems pour étudier une gamme d’équipements électroniques destinés aux besoins sécuritaires du domaine ferroviaire.Un partenariat devrait être finalisé fin 2010 avec un autre donneur d’ordres pour lequel l’entreprise intervient sur une solution de remplacement des armoires électriques embarquées. Dans l’automobile, la société travaille sur le pack batterie du futur véhicule propre construit par Fior Concept, le "Colibus", évolution de la Diabline qui avait en son temps remporté de nombreux succès auprès de collectivités territoriales. Nexter Electronics s’attelle également à un nouveau projet baptisé "Baudet" pour répondre à des demandes lancées par la DGA dans le cadre de son action vers les PME "Rapid". Les PME régionales Fior Concept et Skylab sont associées à ce programme. Il s’agit de concevoir un assistant motorisé pour le fantassin, une sorte de véhicule-mulet chargé de transporter les charges voire les blessés sur le théâtre des opérations. Cet engin autonome monté sur  roues est conçu sur le principe d'un coût objectif avec une mise en œuvre et une maintenance à bas coûts. « Nous travaillons aussi pour Telma (l’ancienne filiale de Valéo) sur l’optimisation de l’électronique des ralentisseurs afin d'apporter à ces dispositifs la possibilité de réaliser de la récupération de l’énergie » ajoute Laurent Desfourneaux en insistant sur la forte compétence acquise dans l’électronique de puissance et le contrôle commande. Pour aller plus loin dans l’expertise et la globalisation de l’offre, l’entreprise n’exclut des opérations de croissance externe dans les mois à venir.

En notes

-Nexter Electronics fait partie des 5 filiales de Nexter Systems, entité qui fait partie de la société holding Giat Industries.

-Effectif de Nexter Electronics : 120 personnes dont 70 ingénieurs.

-CA de 2009 : 28,9 Meuros, prévisionnel 2010 : 31 ,5 Meuros (carnet de commandes : 42,5 Meuros en 2009 soit 1,5 année d’activité).

200 affaires et projets conduits chaque année

40 000 équipements clients en service à travers le monde

3200 boîtiers électroniques livrés en 2009 et 14 600 faisceaux

Encadré

Une 1ère commande passée par Technip

Nexter Electronics s’est vu confier par Technip la spécification du système CPMS (Constant Positionning Monitoring System). Un système de sécurisation du transbordement de gaz naturel liquide en mer.

Le partanariat Nexter Electronics/Fior Concept

Ce partenariat est l’occasion de valoriser des technologies duales développées par Nexter Electronics au cours des années précédentes, souvent sur fonds propres. Il s’agit du Batmaster (boîtier électronique contrôlant l’état de santé et de charge des batteries) et la gamme de contacteurs disjoncteurs statiques (CDS).

 
Diffusé le 27-09-2010