Ethiquable. Bientôt une chocolaterie bio et équitable dans le Gers

Rémi Roux, cofondateur d'Ethiquable, devant le chantier de la future chocolaterie.

Acteur clé du commerce équitable et bio, la scop gersoise Ethiquable internalise progressivement la fabrication de ses produits alimentaires. Elle ouvrira en 2021 la première chocolaterie bio et équitable d’Europe à côté de son siège, à Fleurance.


Une success story ! Christophe Eberhart, Stéphane Comar et Rémi Roux démarraient en 2003 à trois avec un capital de 100 000 euros. Seize ans après, les trois associés d’Ethiquable dirigent une Scop de 112 salariés de 63 M€ de CA en 2019. Ils ont entraîné avec eux des banques solidaires (Crédit coopératif, la NEF), la Socoden (dispositifs de soutien financier des Scop) et, au fur et à mesure de leur progression, des banques classiques, des fonds de gestion spécialisés dans la finance solidaire et d’autres fonds d’investissements régionaux se sont greffés à leurs projets de développement. Le dernier investissement annoncé, la future chocolaterie chiffrée à 15 M€ et dont les travaux viennent de démarrer, a réuni tous ces partenaires financiers autour de la Banque des Territoires Occitanie. 10 M€ sont dédiés au projet immobilier de 5500 m² et 5 M€ sont destinés à son équipement : « des machines haut-de-gamme et un process unique pour garantir la meilleure qualité de chocolat possible », explique Rémi Roux, l’un des trois fondateurs. La Scop s’est entourée d’experts agronomes pour concevoir une usine au top niveau, qui respecte la spécificité des différentes espèces de cacao.

Du haut de gamme sur toute la chaîne
 A mi-chemin entre la fabrication de masse et l’artisanat, l’usine aura une capacité de production de 60 000 tablettes par jour. « Nous cherchons à être plus innovants dans la transformation, à développer de nouvelles recettes. Comme les vins, les cacaos ont leur terroir. A nous de mettre en valeur les savoir-faire des producteurs », explique Christophe Eberhart qui vise aussi une meilleure souplesse de production et la possibilité de développer des petites séries, ce qui n’est pas envisageable aujourd’hui avec leur sous-traitant italien.

Qualité, traçabilité et juste rémunération des producteurs
Evidemment, la qualité des matières premières fait partie de la recette du succès du chocolat Ethiquable : selon les principes du commerce équitable, la Scop se fournit auprès de coopératives installées dans les pays du Sud et ses partenariats avec les petits cacaoculteurs tournent autour de deux principes : la qualité et la traçabilité des matières premières, mais aussi la contribution au développement économique des pays fournisseurs et la juste rétribution des petits producteurs. A l’occasion de la pose de la première pierre de sa future usine, le 18 décembre dernier, des représentants de la coopérative péruvienne Norandino invités pour l’évènement ont rappelé que leur client Ethiquable leur achetait le cacao plus deux fois plus cher que le cours normal. Comment s’y retrouve la Scop face à la concurrence ? « Nous cherchons à mieux distribuer la création de valeur ajoutée, notamment celle liée à l’activité de la transformation », explique le troisième associé Stéphane Comar. Dans les rayons, leurs prix de vente restent compétitifs mais ne sont évidemment pas les plus bas. Aujourd’hui, l’exigence de qualité, de bio et de transparence des consommateurs peut l’emporter sur le prix :  vision que les trois fondateurs ont défendu dès leur démarrage, un pari fou au début des années 2000, et qui s’avère une tendance forte aujourd’hui.

Rapprochement avec des transformateurs du Sud-Ouest
Le chocolat représente 40 % des recettes d’Ethiquable. Le café est leur deuxième produit phare (30 % du CA) et pour ce produit aussi l’internalisation de la fabrication a été décidée, à travers le rapprochement de la Scop girondine Café Michel et Terra Etica en 2015. Des thés, céréales, jus, confitures, épices sont aussi distribués par Ethiquable qui approche les 200 références.  Avec le développement de la marque Paysans d’ici en 2011, Ethiquable a aussi étendu ses principes de commerce équitable de produits bios auprès des petits producteurs français. Gourmandes et Compagnie (Scop installée à Castanet-Tolosan reprise en 2018) valorise les farines de ces petits producteurs pour les transformer en biscuits. Encore une initiative d’internalisation de la fabrication…

Ethiquable en chiffres
112 salariés (20 embauches entre 2017 et 2019) dont 60 sociétaires
CA 2018 : 50 M€ ; CA 2019 : 63 M€
190 références de produits distribués dans 4 000 points de vente, surtout la GSM, en France et à l’export (Europe)
20 % du marché bio en France (25 % des ventes de chocolat sur les rayons bio en France)
48 500 producteurs fournisseurs impactés dans le monde
Nouvelle usine de chocolaterie : livraison du chantier mi 2021 (bâtiment éco-conçu), investissement de 15 M€.