FABRICATION ADDITIVE : le Technocentre 3D se positionne sur le prototypage et petites séries

 

 
Pascal Erschler

C’est un espace professionnel dédié à la fabrication additive qui n’a pas d’équivalent à Toulouse. Ouvert depuis peu, le Technocentre 3D abrite des services et des équipements mutualisés permettant de réaliser du développement produits et de la petite série. Cet ensemble immobilier  qui offre les mêmes prestations qu’un centre d’affaires classique met aussi à la disposition des clients un plateau technique assorti de compétences en ingénierie.
Outre la quinzaine de bureaux, sont aussi proposées à la location des surfaces d’atelier ou de stockage. La présence d’un parc machines de pointe permet aux résidents de bénéficier de tout un écosystème les aidant à concrétiser leurs projets. Car, le dirigeant du Technocentre 3D, Pascal Erschler, a implanté sur le site deux autres entreprises de son groupe expertes dans l’ALM (1) et l’ingénierie/études. Kallisto, en tant que distributeur, assure la vente, formation et maintenance de matériel de production 3D. Si bien que tout un plateau technique complet est à la disposition des utilisateurs.

Sur le volet conception et fabrication, Aurore Arka adresse tous les secteurs d’activités nécessitant de la pièce unitaire ou en petites quantités. Cette Pme accompagne les industriels sur toutes les phases d’élaboration d’un produit, de la modélisation 3D à la réalisation du prototype ou séries limitées. « En 15 ans, nous avons acquis une solide expérience dans la conception numérique, un savoir-faire que nous partageons avec les usagers du Technocentre 3D » met en avant Pascal Erschler en citant l’équipe de techniciens et d’ingénieurs aguerrie aux projets complexes.

Opérationnel depuis le printemps, ce centre d’affaires technologique héberge ses premiers locataires. Arial Industrie, un bureau d’études et d’ingénierie positionné sur le démantèlement nucléaire y a élu domicile afin d’enrichir  son offre de services avec de la numérisation 3D.

Tapia, le spécialiste de la maquette de prestige aérospatiale vient d’y emménager, souhaitant intégrer des éléments en impression 3D dans ses réalisations.

Commercialisant des guides chirurgicaux en résine, 3 Dental Prod,  a choisi ce lieu pour bénéficier de la mutualisation des ressources, être proche de son partenaire Aurore en charge de la fabrication 3D de ces dispositifs à usage unique. Cette innovation qui facilite le perçage lors de la pose d’implants dentaires, réduit à la fois les risques physiques et les coûts de l’opération.

Des discussions sont en cours pour accueillir d’autres professionnels.

Ayant investi 1M€ dans le projet, le dirigeant du Technocentre 3D renforce le pôle d’excellence régional dans l’ALM,  favorisant aussi l’éclosion au sein de cette pépinière privée,  de plusieurs start-up de l’impression numérique 3D.

Emma Bao
Diffusé le 4 août 2016

(1) : additive layer manufacturing

 

Technocentre 3 D : Caractéristiques techniques

-Surface des locaux : 1500 m2 sur un terrain de 6500 m2

-Installations et équipements de pointe : scanner, imprimantes 3D (résine, plastique, cire pour pièces métal coulée unique), thermoformage, découpe laser, plusieurs fraiseuses ; salles de coulée et de moulage, salle composite…

-Une quinzaine de bureaux à louer à partir de 450€ HT (10 m2) à 900€ mensuels (20 m2).

- Un bureau partagé avec des postes disponibles à 295 euros HT.


A propos d’Aurore Arka et de Kallisto

Coiffées par la holding Technocentre 3D, Aurore Arka et Kallisto ont été fondées respectivement en 1990 et 1999. Ces deux entités ont été reprises par Pascal Erschler, ingénieur mécanique de formation qui avant de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale a travaillé pendant une quinzaine d’années dans un BE d’ingénierie et prototypage/développement produits.

Kallisto distribue des scanners et des imprimantes 3D dont certaines peuvent atteindre le million d’euros (pour la fusion du métal…).

Le BE Aurore Arka maîtrise tous les maillons de la chaîne, de la modélisation 3D à la fabrication de pièces unitaires et en petites séries.  « Notre valeur ajoutée réside aussi dans la capacité à mixer prototypage traditionnel et prototypage numérique » complète son dirigeant en citant à titre d’exemple le cas d’un moule alliant fraisage numérique et drapage classique. L’entreprise est capable de réaliser en ALM des moules en résine suffisamment résistants pour produire plusieurs centaines de ventouses caoutchouc ou autres pièces industrielles.

Parmi les références clients d’Aurore Arka figurent Airbus, le Cnes, Total, des acteurs de la santé, des PME, des artistes…

Au total, le groupe qui emploie une douzaine de salariés, a réalisé un CA de 2 M€ en 2015.


Les rendez-vous technologiques du Technocentre 3D

Ces séances hebdomadaires organisées les jeudis ou mardis, en matinée (7h30-9h30) ou après-midi (16h30-18h30) sont réservées aux professionnels qui pourront s’initier gratuitement à la fabrication additive orientée développement produits. Parmi les thématiques abordées on peut citer : la numérisation 3D, l’impression 3D, l’optimisation topologique…De la théorie à la pratique, les participants assisteront au sein des ateliers à la mise en œuvre  et fabrication de pièces.


Un volet formation

Le Technocentre 3D met en place un programme de formation sur l’ALM dédiée au développement de produits. Parmi les modules au catalogue figureront : la numérisation 3D, la rétro -conception, le contrôle 3D, la modélisation 3D, la fabrication rapide impression 3D, le mixage des technologies…