FERROVIAIRE : Alstom prépare la nouvelle génération de TER

 
 C’est en août 2013 que le 1er Régiolis, remplaçant les TER, entrera en service en Midi-Pyrénées. La région Midi-Pyrénées en a commandé 25 exemplaires (1ère région cliente en nombre d’exemplaires) en version bi-mode diesel électrique et bicourant, 25 kV et 1500 V. Ce train fait partie de la gamme Coradia Polyvalent d’Alstom dont la campagne d’essais se déroule en ce moment-même sur plusieurs sites en Europe, dont l’anneau d’essais de Velim en Tchéquie près de Prague. 
Une dizaine de trains participent à la campagne d’essais, destiné à vérifier 3000 exigences contractuelles, qui s’achèvera en février 2013 par la certification. Cette nouvelle génération marquera une progression des performances. A 160 km/h, sa vitesse de croisière commerciale, le confort est très perceptible, le bruit en cabine sera limité à 60 db. La 1ère panne sera transparente avec la redondance sur les systèmes de traction, les auxiliaires, la climatisation…indique le responsable commercial de la gamme Coradia, Olivier Delecroix qui évoque le taux de fiabilité prévu avec 15 incidents par million de km parcourus, le principe des pénalités versées en cas de panne mettant la pression sur le fournisseur. Tous les paramètres techniques de chaque train en circulation seront suivis par Alstom à distance par un système traceur de télémaintenance embarqué, tout au long de la vie commerciale du Coradia. A l’instar de l’aéronautique, la chasse au poids avec un système de traction renouvelé, des bogies moteurs, la récupération de l’énergie au freinage… a permis de réduire la consommation de 15%. L’ensemble de la motorisation est placée en toiture (3,8 t), libérant l’espace en cabine avec des fenêtres élargies. Alstom a mis le « paquet » pour séduire dans la durée ses clients avec une architecture modulaire. Les régions ont participé au choix du design intérieur et extérieur. Le Régiolis Midi-Pyrénées portera les couleurs rouges habituelles. Dans le cadre du marché signé entre la Sncf et Alstom, 171 exemplaires ont été commandés par 11 régions françaises. Au final ce sont près de 1000 exemplaires soit 7 milliards d’euros, qui seront vendus à la région tant pour renouveler le parc actuel vieillissant que pour absorber l’augmentation du trafic avec une part de marché en hausse du train.
La région est impliquée dans ce projet industriel car l’usine Alstom de Tarbes fournit la chaîne de traction et les modules de puissance pour cette gamme Coradia, vendue dans le monde entier.
JL. Bénédini

DIffusé le 30/08/2012