GA Smart Building. Des immeubles vertueux pour se différencier

Sébastien Matty, président du groupe GA Smart Building.

Le groupe GA a toujours misé sur l’innovation pour se développer. Bim, mix de matériaux, préfabrication hors-site,  gestion des data via l’I sont des avancées qui correspondent aux principes fondamentaux de l’entreprise : l’optimisation du temps de construction et l’offre de solutions efficaces face à l’urgence climatique.

 

Il n’y a qu’à visiter le  siège national de GA Smart Building pour comprendre de quoi parle l’entreprise lorsqu’elle de déclare innovante. Ce bâtiment intelligent et durable nommé Agua a été inauguré à Toulouse, quartier La Terrasse, en 2015 est  intelligent et durable. C’était alors le premier bâtiment tertiaire à avoir obtenu  le label BEPOS-Effinergie. Au bout d’un an, l’immeuble a  affiché une consommation d’énergie réelle de 20,28 kWh/m2/an pour les postes liés au confort (chauffage, refroidissement, ventilation, éclairage et eau chaude sanitaire) soit 90% de moins que la réglementation thermique (RT2012).  La technologie 3.0 est passée par là et a permis de réduire de plus de la moitié la consommation d’énergie réelle et de diviser par trois la facture d’énergie par rapport à l’ancien siège conçu en 2004. Derrière ces résultats : une conception architecturale bioclimatique, la mise en place d’équipements ultra performants, le monitoring et au pilotage des consommations d’énergie…
2 à 3 millions d’euros sont investis chaque année par le service R&D du groupe où une vingtaine d’ingénieurs  planchent à la fois sur l’amélioration des procédés, des matériaux  ou sur l’analyse et la gestion des données. Autre tendance dernier cri chez GA : la volonté de suivre des projets novateurs à forte dimension sociale. Exemple : la future Cité universelle à Paris qui se veut un symbole de l’accessibilité universelle, sous l’impulsion initiale de Ryadh Sallem, athlète de haut niveau, militant associatif, entrepreneur de l’Économie Sociale et Solidaire et Ambassadeur Paris 2024.

 

1600 informations par seconde
En interne ou en open innovation, le groupe planche sur la gestion des data issues de bâtiments. GA Smart building fait partie de l’association SBA (Smart Building Alliance) qui a d’ailleurs créé une antenne Occitanie en mars dernier. Cette association nationale s’est donnée pour mission de  «  promouvoir des bâtiments intelligents pour des territoires responsables et durables », et fait des propositions pour encourager leur développement. « La question aujourd’hui est de savoir capitaliser et optimiser le traitement de la data avec l’objectif d’améliorer le comportement des immeubles », indique (...)