GENIE CLIMATIQUE : En 3 ans, Kalitec génie climatique est devenue un acteur de référence !

 

 

Dans une conjoncture quelque peu déprimée dans le bâtiment et l’industrie, Kalitec génie climatique enregistre un développent régulier de l’activité et devrait réaliser cette année un CA de 3 M€. En 3 ans, cette PME de génie climatique, a su s’imposer sur le marché en alliant deux qualités : les méthodes organisationnelles d’un grand groupe et la réactivité d’une petite structure.

Les fondateurs de l’entreprise, Hervé Méric et Arnaud Amalric ont une solide expérience professionnelle de cadres dirigeants acquise en grande partie chez les majors de la profession Un savoir-faire en méthodes, management et gestion qui leur permet de piloter avec leur équipe chaque chantier de manière optimale. Travaillant pour les secteurs tertiaires, industrie et santé, Kalitec génie climatique compte à son actif plusieurs références significatives comme l’hôtel Capoul, des sites pharmaceutiques, l’usine Messier Dowty à Oloron Sainte-Marie, la production frigorifique d’Odyssud à Blagnac, le siège de Promologis, SFR à Basso Cambo…Parmi les dernières livraisons figure un Institut Médico- Educatif  à Montaudran.

Employant une douzaine de personnes l’entreprise joue le rôle d’un « ensemblier technique», sous-traitant certaines compétences (électricité, calorifugeage…) à son réseau de fidèles partenaires. 4 recrutements sont planifiés dans les 3 mois à venir dont 1 apprenti compagnon du devoir.

 

Centenaire, le métier a peu évolué et la production de froid et chaleur n’a pas vraiment connu de grandes ruptures technologiques. La spécificité de Kalitec génie climatique réside surtout dans le sur-mesure, la réalisation d’installations complexes. « Pour faire de l’ingénierie d’exécution, nous avons un BE intégré » souligne Hervé Méric en évoquant l’expertise déployée sur le segment médical et pharmaceutique (salles blanches, cascade de pressions, filtration absolue, traitement de salles cytotoxiques…). La construction du futur siège de Kalitec à Quint-Fonsegrives sera l’occasion de mettre en avant certains équipements de dernière génération. L’ensemble immobilier (600 m2) aux normes RT 2012 sera doté de poutres climatiques, d’une CTA double flux à haut rendement, d’une pompe à chaleur géothermique.

Avec des bonnes perspectives de croissance et une trésorerie particulièrement saine qui lui vaut une bonne cotation à la Banque de France, l’entreprise espère doubler son volume d’affaires à moyen terme « si la conjoncture dans le bâtiment retrouve de sa dynamique » précise toutefois Hervé Méric. En dépit du climat morose, la PME continue à gagner des affaires en étant performante sur tous les fronts. Enfin, la mise en place d’une certification ISO 9001 est souhaitée d’ici la fin de l’année.

Emma BAO
Diffusé le 3-04-2013

 

 

Encadré

 

Parcours

Hervé Méric qui a suivi des études de physique appliquée (cursus 3ème cycle) à l’UPS-Toulouse I, a effectué l’essentiel de sa première partie de carrière chez Vinci. Issu d’une famille d’industriels toulousains de la papeterie, il a décidé de voler de ses propres ailes, la maturité personnelle venue.

Son associé Arnaud Amalric, ingénieur diplômé de l’INSA Toulouse, a vécu un début de parcours similaire, occupant des postes à responsabilité dans de grands groupes.

En termes d’engagements, Hervé Méric est adhérent de la Fédération Française du Bâtiment et au club des jeunes dirigeants. Il est également membre de l’Association des Ingénieurs en Climatisation et Froid.