GEOLOCALISATION : « Jamais sans mon Capturs ! » va devenir le slogan des sportifs en out-door !



Ludovic Lesieur
 

Cette petite balise qui vous géolocalise en permanence où que vous soyez,  était l’objet le plus attendu par la communauté des trailers. Les passionnés de course à pied dans la nature ont fait le buzz sur les réseaux sociaux, plébiscitant le tracker mis au point par la start-up toulousaine Capturs.

« Si bien qu’avant de recourir au financement participatif sur la plateforme américaine Kickstarter, nous avions recueilli 1000 intentions d’achat » se souvient Ludovic Lesieur, cofondateur de l’entreprise avec Arnaud Loulier. A la fin de la campagne, 430 commandes fermes ont été  enregistrées.  Les premiers acheteurs ont été privilégiés avec des tarifs augmentés par paliers (109€, 149,  puis 159€).  Le prix de vente actuel est fixé à 199 €. Le lancement commercial arrive à point nommé, au moment des cadeaux de Noël. 

Des investisseurs sont recherchés pour lever 700 000€

La fabrication a été confiée à un sous-traitant basé à Chambéry qui a réalisé une première série de 1000 exemplaires. La moitié est destinée aux souscripteurs sur Kickstarter, l’autre sera écoulée par les grandes enseignes de sport, les boutiques spécialisées, le site en ligne…Le modèle de distribution n’est pas figé, « nous pouvons nouer des partenariats avec 1 ou 2 gros acteurs, nous appuyer aussi en parallèle sur le réseau des petits indépendants qui apportent un conseil technique » commente Ludovic Lesieur, encouragé par le succès immédiat du produit. Il a généré un chiffre d’affaires de 100 000 €, une belle performance compte tenu des  10 000€ engagés par les fondateurs pour créer l’entreprise. La communauté des passionnés de trail et l’implication du sous-traitant industriel ont permis à Capturs de franchir ce premier palier. A présent, des investisseurs sont activement recherchés, l’objectif étant de lever 700 000 €. « L’idéal est de faire rentrer dans le capital des business-angels opérant dans un univers proche de celui de la start-up, afin qu’ils apportent des savoir-faire et expertises complémentaires » souligne le codirigeant.

Comment expliquer l’engouement pour le tracker Capturs ?

« Sur les activités out door, c’est le seul boîtier capable de suivre en temps réel et en permanence le sportif avec une autonomie de 1 mois » argue Ludovic Lesieur. La balise  a plusieurs vocations. Elle sécurise le trailer, sa famille et ses proches qui observent à distance le coureur en action. En cas de problème, le porteur du boîtier peut activer un bouton donnant l’alerte. Il est aussi averti par son tracker chaque fois qu’il dévie de la trajectoire programmée au préalable par ses soins. Bien entendu il garde la main sur toutes ces fonctions qu’il active à son gré.

Autre vertu du produit Capturs, son impact social. Les amis et toute la communauté sur les réseaux sociaux vivent l’aventure du trailer qui a souhaité partager sa position géographique, ses avancées dans le parcours…

Si les adeptes de course à pied dans la nature sont une cible naturelle, la start-up compte aussi adresser d’autres activités en out door comme l’équitation, les loisirs aériens et les aéroclubs…Le segment professionnel est aussi en point de mire, les travailleurs isolés (bûcherons, opérateurs réseaux électriques…) ont tout intérêt à être équipés de ce dispositif très pertinent pour la sécurité des personnes.

 
Emma Bao
Diffusé le 29 novembre 2016


Une prochaine version en préparation


Le tracker Capturs utilise le réseau international bas débit Sigfox qui couvre 80% du territoire français. En cas de zones blanches, la perturbation est moindre, la non-transmission est mieux gérée avec une reconstitution du trajet facilitée. Question R&D, elle a surtout porté sur les algorithmes. Il a fallu plusieurs mois pour concrétiser le projet, faire les prototypes, tester une soixantaine de boîtiers auprès d’utilisateurs. « Nos trackers ont parcouru un million de kilomètres ! » fait remarquer Ludovic Lesieur. Si la première version est finalisée, la suivante est en préparation. L’objectif est de relier la balise au téléphone, via Bluetooth. On pourra ainsi  programmer le tracker à partir de son mobile.

L’autre chantier est celui de l’industrialisation pour faire baisser les coûts de production. « Nous assemblons des composants achetés sur étagère ; à partir de 5000 pièces, il est pertinent de concevoir ses propre briques» estime Ludovic Lesieur. Parallèlement, les efforts vont porter sur le design et marketing du produit, deux priorités lorsqu’on vend en b to c. il y a la technologie du produit mais sa forme, ses couleurs participent aussi à l’envie d’achat !


Parcours

Ludovic Lesieur a mûri son projet pendant deux ans. Il possède une solide expérience professionnelle, ayant travaillé chez Airbus, Safran…sur des thématiques proches de Capturs : le GPS, les transpondeurs, l’anticollision sur les systèmes avioniques. C’est aussi un sportif amateur de randonnées et de VTT. Son associé Arnaud Loulier, qui possède des compétences complémentaires affectionne les sports en solitaire, pratiquant notamment le trail.

Ce duo a fondé Capturs en 2016. La start-up est hébergée au connected camp de l’IOT Valley.