Grand Carénage à la Centrale de Golfech : EDF cherche à travailler avec les entreprises régionales

Golfech avec ses deux tranches nucléaires
Nicolas Brouzenc, directeur de la centrale

« 10 à 15% des travaux à la centrale de Golfech sont réalisés par des entreprises régionales, de Nouvelle Aquitaine et d’Occitanie. L’objectif est de passer à 30% pour accompagner le projet industriel du Grand Carénage. Fin 2018, début 2019 de nouvelles consultations seront lancées pour choisir les intervenants. Il y a des places à prendre » relatait Nicolas Brouzenc, le directeur de la centrale nucléaire.

Au total  1 milliard d’euro d’investissement seront mobilisé,  étalé entre 2014 et 2024. Le projet monte en puissance, près de 300 modifications d’installations sont prévues. Si les partenaires historiques d’EDF fourniront les équipements clés de la centrale, toute une série d’interventions (intégration, électricité tertiaire et industrielle, câblage, soudage…) sont confiées à des entreprises tierces. EDF a tenté de mobiliser les entreprises locales via notamment  le réseau des CCI.  En 2017, environ 150  fournisseurs locaux ont été sollicités représentant un marché d’une quinzaine de millions d’euros. Le nucléaire fait peur surtout en raison des qualifications demandées plus ou moins fortes en fonction de la criticité des prestations. Des formations et des qualifications peuvent être exigées avec trois niveaux possibles. Si les interventions ne touchent pas le process industriel, par exemple pour tous les corps de bâtiments tertiaires ou l’électricité industrielle, aucune condition particulière n’est demandée.